Les mots-croisés de La Relève

Un projet de coopérative d’habitation de 80 unités de

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
Un projet de coopérative d’habitation de 80 unités de

Boucherville

Une coopérative de solidarité en habitation poursuit ses démarches afin de construire un projet de 80 unités de logement qui sera réservé aux personnes retraitées de Boucherville.

La coopérative la Seigneurie de Boucherville, fondée en février dernier, compte offrir des logements à prix abordable à des aînés qui souhaitent demeurer dans le milieu où ils ont passé une partie de leur vie et à d’anciens résidants qui ont déserté la municipalité, faute de moyens. L’organisme a déjà ciblé un terrain de 60 000 pieds carrés situé non loin du Centre multifonctionnel Francine-Gadbois afin d’ériger son projet d’habitation qui sera construit sur cinq étages.

Le futur immeuble comprendra 60 logements de trois pièces et demie et une vingtaine d’autres de quatre pièces et demie. Les résidants et ex-résidants de Boucherville auront priorité. La moitié des unités d’habitation seront réservées à des personnes admissibles au programme de supplément aux loyers. Celles-ci verseront 25 % de leurs revenus comme coût de loyer. L’autre portion des logements s’adressera à des personnes à revenus modestes, c’est-à-dire qui vivent avec un montant entre 30 000 $ et 40 000 $ par année. Un comité de sélection tiendra en compte ce facteur lorsqu’il accordera un logement.

Le coût de loyer de base, sans service, s’élèvera à 644 $ pour un logement de trois pièces et demie et à 768 $ pour un logement de quatre pièces et demie.

Selon les prévisions des responsables du projet, ce milieu de vie regroupera une centaine de personnes. Celles-ci devront s’adapter à vivre ensemble, car la formule de la coopérative d’habitation amène à se familiariser avec une culture à apprendre, voire à partager. Il se crée un esprit d’entraide dans ce type d’habitations regroupées. En plus des unités d’habitation, l’immeuble disposera d’espaces communautaires comme une cuisine, une salle à manger, une salle d’activités, une terrasse, des ascenseurs et des buanderies. Un système de géothermie sera installé pour le chauffage de ces espaces communs. Par ailleurs, les locataires auront accès à des repas préparés par les responsables de la cuisine, mais en semaine seulement.

Le plan d’action de la nouvelle coopérative prévoit le dépôt d’une demande d’aide financière au mois de juin, le début des travaux de construction à l’été 2013 et l’entrée des premiers locataires en juillet 2014. Une demande de subvention de 5,5 M$ sera déposée auprès de la Société d’habitation du Québec et une autre de 1,6 M$ sera réclamée auprès de la Communauté métropolitaine de Montréal. La Ville de Boucherville vendra le terrain à la coopérative, mais devra s’occuper de certaines infrastructures. Un financement hypothécaire de 6,6 M$ sera aussi nécessaire. En tout et partout, il s’agit d’un projet de 16 M$. La coopérative la Seigneurie de Boucherville travaille de près avec la Fédération des coopératives d’habitation montérégiennes afin de réaliser ce projet.

Soirée d’information sur le projet de coopérative d’habitation

Une séance d’information publique portant sur le projet de coopérative de solidarité pour les aînés se tiendra le mercredi 6 juin, à compter de 19 h, à la salle A du Centre multifonctionnel Francine-Gadbois. Les membres du conseil d’administration de cette coopérative expliqueront la teneur du projet.

 

 

 

 

Partager cet article