Plus de 22 tonnes d’appareils électroniques récupérés à Boucherville

Plus de 22 tonnes d’appareils électroniques récupérés à Boucherville

Ville de Boucherville

À l’issue de deux collectes de RDD et de matériel électronique, l’une tenue en juin, l’autre en octobre, la Ville de Boucherville a récupéré auprès des citoyens 22,2 tonnes d’appareils électroniques.

À la première journée, les résidents avaient aussi rapporté près de 20,4 tonnes de résidus domestiques dangereux qui ont été par la suite recyclées ou éliminées. Au total, 1325 personnes se sont présentées à ces deux activités de collecte.

En posant ce geste, les participants ont permis d’assurer que ces appareils soient recyclés, ce qui évite qu’ils se retrouvent dans un site d’enfouissement. L’Association pour le recyclage des produits électroniques du Québec a pris en charge les frais de transport et de traitement du matériel électronique recueilli. Cet organisme finance ces frais en utilisant les revenus générés par les écofrais qui sont inclus dans le prix des produits électroniques.

Plusieurs parmi ceux-ci peuvent être réutilisés ou recyclés : les ordinateurs personnels (portatifs ou de bureau), écrans cathodiques, imprimantes, numériseurs auxquels s’ajoutent les consoles de jeux et leurs périphériques, les lecteurs CD, lecteurs DVD, lecteurs MP3, systèmes de son et appareils radio, les serveurs, les appareils photo numériques, les caméras vidéo, les systèmes de localisation GPS et les ensembles de cinéma maison. Dans son bottin des récupérateurs, la Ville énumère une liste d’endroits où le public peut remettre ces articles. Lorsqu’ils sont jetés aux ordures, ces appareils peuvent contaminer l’environnement en raison des métaux qu’ils contiennent. De là l’importance de les recycler.

Il est possible d’assurer le recyclage des appareils électroniques sans attendre les journées de collectes spéciales organisées par la municipalité. L’ARPE-Québec a mis en place tout un réseau de points de dépôt officiels. À Boucherville, les magasins Future Shop et Bureau en gros de même que l’écocentre Marie-Victorin, à Longueuil, acceptent de reprendre les appareils électroniques durant leurs heures d’ouverture.

Le programme québécois de récupération et de valorisation responsable des produits électroniques a été amorcé le 14 juillet 2012 en vertu du Règlement sur la récupération et la valorisation de produits par les entreprises. Depuis cette date, l’ARPE-Québec a mis en place un réseau de points de dépôt accessibles dans pratiquement toutes les grandes régions du Québec.

« C’est maintenant plus d’une centaine de produits électroniques, répartis en douze catégories, qu’il est possible de récupérer et de recycler grâce à notre programme. C’est deux fois plus que lors de l’entrée en vigueur du règlement, en juillet 2012 », soutient Dominique Levesque, directrice générale de l’ARPE-Québec. Cet organisme a la responsabilité de sensibiliser la population à l’importance de la récupération et de la valorisation des produits électroniques.