La haie du 350e prend forme à Boucherville

La haie du 350e prend forme à Boucherville

Plusieurs invités ont procédé à l'inauguration de la haie du 350e.

Les 350 petits arbres plantés au printemps 2016 par 350 écoliers au jardin collectif intermunicipal forment déjà un corridor dans cet immense champ situé à la limite territoriale de Boucherville et Varennes. Le maire Jean Martel a inauguré cette haie du 350e le samedi 10 juin dernier en compagnie de la présidente de la Corporation des fêtes 2017, Florence Junca Adenot et de nombreux invités rassemblés à cet endroit sous un ciel radieux.
«Ce projet symbolise de nombreux enjeux chers à Boucherville. Il s’agit d’une initiative environnementale qui a impliqué la participation citoyenne des membres d’Environnement nature Boucherville avec des élèves des écoles primaires. C’est un projet qui perdurera dans le temps», a soutenu M. Martel. Des fournisseurs locaux ont offert gracieusement les végétaux, les matériaux nécessaires pour procéder à la plantation de même que la terre. «Quoi de plus beau que de léguer des arbres aux générations futures!», a ajouté la présidente de la Corporation.
Les 18 et 19 mai 2016, des groupes d’élèves des différents écoles primaires avaient participé à une corvée pour planter ces arbres de différentes essences. «Il y avait un enthousiasme chez les enfants qui ont eu l’occasion d’apprendre à travailler en équipe sur le terrain. Chaque groupe a réservé une heure à ce projet. Les jeunes ont été très efficaces et ont travaillé avec ardeur», s’est remémoré Guy Morin, président d’Environnement nature Boucherville. La vaste majorité des arbres a tenu le coup depuis mais il a fallu en remplacer une quinzaine qui ont péri à la suite du débordement du fleuve sur la terre il y a quelques semaines.
Lorsqu’ils parviendront à maturité, ces arbres serviront de brise-vent pour la terre du jardin collectif intermunicipal. Ils joueront aussi un rôle complémentaire à titre d’habitat pour la faune avicole. Des oiseaux y ont déjà installé des nids même si les arbres ne sont pas encore tellement hauts.