Verchères 350

Un champignon mortel découvert chez deux patients de l’Hôpital Pierre-Boucher

François Laramée
Un champignon mortel découvert chez deux patients de l’Hôpital Pierre-Boucher

Deux patients ayant séjourné à l’hôpital Pierre-Boucher de Longueuil ont été contaminés par un champignon mortel. Le « super-champignon mortel » a été répertorié pour la première fois au Canada ce qui inquiète la Santé publique. Non seulement une enquête est en cours, mais une cellule de crise nationale a été créée pour tenter de comprendre à la fois l’origine du champignon et sa propagation.

Le candida auris touche principalement les malades dont le système immunitaire est affaibli et les personnes qui subissent une chirurgie ou un traitement par intraveineuse sont aussi à risque.
À Pierre-Boucher, le champignon a été détecté sur un patient traité pour une pneumonie le 8 septembre. Le Laboratoire de santé publique du Québec a confirmé le cas positif une semaine plus tard (15 septembre).
Puis, un second cas été confirmé le 19 septembre. Il s’agissait du patient qui partageait la chambre du premier malade. Ce dernier est décédé le lendemain.

Le CISSS de la Montérégie-Est dit que trois autres usagers de l’Hôpital ayant eu des contacts étroits font état d’une surveillance particulière.
Le Candida auris est difficile à détecter et résiste aux traitements antifongiques.

Le CISSS ajoute que « des mesures de précaution additionnelles ont été mises en place dès le 8 septembre auprès des cas suspectés et [des] contacts étroits. »

Le champignon indésirable est le parfait exemple d’une des grandes menaces pour l’humanité listées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) : la résistance aux antibiotiques, que ce soit de la part de bactéries, ou de virus
Les changements climatiques pourraient avoir contribué à l’arrivée du champignon au Canada.

La Direction de santé publique souhaite rassurer la population

Partager cet article