Verchères 350

Listes d’attente pour des chirurgies dans les hôpitaux de la région: une « loterie chirurgie » qui peut donner des maux de tête!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Listes d’attente pour des chirurgies dans les hôpitaux de la région: une « loterie chirurgie » qui peut donner des maux de tête!
À l’Hôpital Pierre-Boucher, le délai moyen est de 44 semaines pour se faire opérer au genou. Pas moins de 265 personnes sont en attente, dont 124 depuis plus de 6 mois et seulement 10 % des gens ont été opérés dans les 6 mois. (Photo : Shutterstock)

Près de 160 000 personnes sont en attente d’une chirurgie non urgente au Québec et ce délai est une information à prendre en considération pour les futurs patients puisque le système actuel fait en sorte qu’il est presque impossible de décider où l’on veut se faire opérer. Les listes d’attentes ne font que s’allonger au fil des années et ce de façon inégale selon les hôpitaux, ce qui fait qu’il y a presque une « loterie chirurgie » pour une même opération, simplement en raison de son code postal. Sur la Rive-Sud, les délais sont souvent près de la moyenne québécoise et c’est même parfois plus vite. Toutefois, c’est un plus long lorsqu’il s’agit d’un genou et ça frôle même un an d’attente pour une opération à la hanche, soit 44 semaines à l’Hôpital Pierre-Boucher.
Dans son édition du 14 mai dernier, le Journal de Montréal a compilé les délais moyens d’avril 2021 à février 2022 publiés récemment par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS). On précise dans l’article que les données d’avril 2022 montrent même des délais encore plus longs.
On précise également qu’auparavant, le patient allait lui-même porter sa requête dans les hôpitaux, mais que, depuis l’arrivée du Centre de répartition des demandes de service (CRDS) en 2016, le médecin de famille achemine la demande à un système informatisé de la région et qu’ensuite les hôpitaux et les spécialistes y ont accès.
On ajoute que l’attente est calculée à partir du moment où le patient rencontre le chirurgien qui va l’opérer, mais ce délai moyen du MSSS n’est qu’une partie de l’attente totale. Il faut aussi comptabiliser le temps entre la requête au CRDS et le premier rendez-vous avec le chirurgien. Le Ministère ne compile d’ailleurs pas ce délai, alors que certains patients attendent des années pour cet appel du spécialiste…
Sur la Rive-Sud
La durée moyenne d’attente au Québec pour une chirurgie de la cataracte est de 14 semaines. Ce temps est un peu moins long à l’Hôpital Pierre-Boucher (12 semaines) où il y a 996 patients en attente d’une telle opération, dont 240 depuis plus de 6 mois. Il est à noter que 71 % des personnes sont opérées dans les 6 mois. Ce délai est de 13 semaines à l’Hôpital Charles-Le Moyne, où il y a 818 patients en attente, dont 72 depuis plus de 6 mois, alors que 58 % des personnes passent au bistouri dans les 6 mois.
Pour les chirurgies d’un jour (toutes les opérations excluant celles du genou, de la hanche et de la cataracte, qui permettent au patient d’obtenir son congé d’hôpital la journée même), le temps d’attente est en moyenne de 14 semaines au Québec, tout comme à Pierre-Boucher où 2 037 patients sont sur une liste présentement, dont 353 depuis plus de 6 mois, alors que 62 % des personnes ont été opérées dans les 6 mois.
Ceux qui doivent subir une opération bariatrique dans la région sont relativement « chanceux » puisque le temps d’attente à l’Hôpital Pierre-Boucher (le seul dont les données ont été compilées dans cette catégorie en Montérégie) est de 19 semaines, soit presque deux fois moins que la moyenne provinciale qui s’établit à 32 semaines. Il est à souligner que 217 patients sont en attente, dont 59 depuis plus de 6 mois. Pas moins de 63 % des gens ont subi une intervention dans les 6 premiers mois.
La durée d’attente pour une opération à un genou est de 36 semaines au Québec, soit à peu près le même temps d’attente qu’à l’Hôpital Charles-Le Moyne (35 semaines). 354 patients sont sur une liste actuellement, dont 231 depuis plus de 6 mois et seulement 14 % des personnes ont été opérées dans les 6 mois. C’est plus long à Pierre-Boucher puisque le délai est de 41 semaines, alors que 201 patients sont en attente, dont 89 depuis plus de 6 mois, et seulement 5 % des gens ont passé sous le bistouri dans les 6 mois.
Finalement, il faut patienter en moyenne 30 semaines pour subir une opération à la hanche. À Charles-Le Moyne, c’est moins long, soit 27 semaines et 167 personnes sont en attente, dont 91 depuis plus de 6 mois, alors que 22 % des patients ont subi une intervention dans les 6 mois. Par contre, c’est un code rouge à l’Hôpital Pierre-Boucher pour ce genre d’opération puisque le délai est de 44 semaines. 265 personnes sont en attente, dont 124 depuis plus de 6 mois et seulement 10 % des gens ont été opérés dans les 6 mois.

Partager cet article