Verchères 350

Suzanne Roy fait le saut en politique provinciale avec la CAQ

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Suzanne Roy fait le saut en politique provinciale avec la CAQ
Les ministres de la CAQ, ainsi que les maires et conseillers de la région étaient présents en grand nombre lorsque Suzanne Roy a annoncé officiellement son plongeon en politique provinciale.

Après avoir laissé la porte ouverte à plein de rumeurs qui circulaient au sujet de son avenir, Suzanne Roy est finalement sortie de sa « retraite » de cinq mois seulement et elle a annoncé qu’elle sera candidate de la Coalition Avenir Québec dans la circonscription de Verchères lors des élections provinciales prévues en octobre prochain.
Pour le parti, cette candidature en est une d’importance, car après 25 années de vie politique, Suzanne Roy a tissé de nombreux liens dans la région puisqu’elle a été dès 1996 conseillère municipale à la Ville de Sainte-Julie, puis mairesse pendant 16 années consécutives, en plus de cumuler le rôle de préfète de la MRC de Marguerite-D’Youville qui regroupe les municipalités de Calixa-Lavallée, Contrecœur, Saint-Amable, Sainte-Julie, Varennes et Verchères. Elle a aussi laissé sa marque à la tête de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) de 2014 à 2016, puis de 2020 à 2022, en occupant également le poste de présidente intérimaire de 2019 à 2020.
Ce n’est donc pas étonnant que les maires et conseillers de la région étaient en grand nombre au 1625, boulevard Lionel-Boulet, le 4 avril dernier, où elle a annoncé officiellement son plongeon en politique provinciale. Signe que sa candidature était importante pour la CAQ, c’est le premier ministre et chef de la formation, François Legault, qui l’a présentée, et il était accompagnés des ministres Simon Jolin-Barette (Borduas : Justice; Langue française; Laïcité et Réforme parlementaire ainsi que responsable de la Montérégie), Nathalie Roy (Montarville : Culture et Communications), Jean-François Roberge (Chambly : Éducation) et Ian Lafrenière (Vachon : Affaires autochtones).

Au revoir Suzanne, bienvenue Suzanne!

Un hommage a été rendu par le premier ministre à la député sortante, Suzanne Dansereau, qui avait annoncé peu auparavant son retrait de la vie publique après 28 années au service des citoyens de Contrecœur, puis de ceux de la circonscription de Verchères. François Legault avait alors salué son travail par ces mots : « J’ai approché Suzanne en 2018 en lui demandant de m’aider à pousser le dossier du développement du port à Contrecœur. Elle a eu le courage de sauter dans la mêlée et elle s’est donnée corps et âme pour sa communauté. Je tiens à la remercier pour son travail acharné à faire avancer les dossiers de sa circonscription et du Québec. Je lui souhaite le meilleur pour la suite! »
Il y a quelques mois, lorsque Suzanne Dansereau a pris sa décision de ne pas solliciter un deuxième mandat, elle a approché le premier ministre pour lui dire qu’elle avait une candidate à lui présenter. « Je l’ai rencontrée avec mon épouse Isabelle et on a fait le tour de tous les dossiers : éducation, santé, culture, économie, environnement, identité, loi 21 et on est d’accord sur tout le programme de la CAQ! »
Dans son discours, Suzanne Roy a renchéri : « On a eu l’occasion de voir que nos violons étaient très bien accordés! ». Celle qui a été directrice générale de la Société Saint-Jean-Baptiste-Richelieu/Yamaska de 1990 à 2005 a expliqué qu’il y avait plusieurs raisons qui l’ont convaincue de choisir la CAQ. « C’est un parti qui se bat pour un Québec fort et fier! Et ses priorités, ça me parle. C’est un parti nationaliste, économique et pragmatique. Il ne faut pas oublier qu’avec plus de prospérité, on peut offrir des services de qualité à la population! »
Elle a ajouté qu’elle veut « continuer d’être à l’écoute des gens » et qu’elle entend notamment travailler à l’accès à la propriété; au manque de logements locatifs, à l’agrandissement du port de Contrecœur, à la pénurie de main-d’œuvre, aux infrastructures, à la protection des boisés et du fleuve Saint-Laurent.

Partager cet article