Verchères 350

Projet de passerelle vers l’Île Charron : Xavier Barsalou-Duval aimerait que des fonds fédéraux soient investis dans le projet

communiqué
Projet de passerelle vers l’Île Charron : Xavier Barsalou-Duval aimerait que des fonds fédéraux soient investis dans le projet
Le député de Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères, Xavier Barsalou-Duval a interpellé le ministre Dominic Leblanc le 28 février au Comité permanent des transports, infrastructures et collectivités pour l’inviter à débloquer la part québécoise des fonds destinés au transport actif.

Le député de Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères, Xavier Barsalou-Duval a interpellé le ministre Dominic Leblanc le 28 février au Comité permanent des transports, infrastructures et collectivités pour l’inviter à débloquer la part québécoise des fonds destinés au transport actif.

« Nous avons un beau projet ici, à Boucherville, qui permettrait de relier Boucherville et Longueuil aux Îles de Boucherville et qui cadre parfaitement avec le Fonds pour le transport actif, mais il demeure impossible d’y soumettre des projets. Dans la dernière année, le gouvernement fédéral a annoncé trois fois ce fonds de 400 M$, mais il ne comprend toujours pas de volet pour le Québec », déplore le député de Pierre-Boucher–Les Patriotes–Verchères, Xavier Barsalou-Duval.

Soulignons que le pont-tunnel Louis-H-Lafontaine fait exception aux ponts Jacques-Cartier et Samuel-de-Champlain qui tous deux sont dotés de passerelles pour les piétons et les vélos. Ce projet de passerelle a notamment obtenu l’appui de la Ville de Boucherville, de Vélo Québec, de Piétons Québec, de la députée Nathalie Roy ainsi que des conseils régionaux de l’environnement de la Montérégie et de Montréal.

Le Fonds pour le transport actif fournit 400 millions de dollars sur cinq ans pour favoriser un transfert modal de la voiture vers le transport actif, afin de soutenir la Stratégie nationale de transport actif du Canada. Le Fonds pour le transport actif investit dans des projets de construction de réseaux nouveaux et élargis de sentiers, de pistes cyclables, de sentiers et de passerelles pour piétons, en plus de soutenir la planification du transport actif et les activités de participation des intervenants.

Infrastructure Canada a annoncé qu’elle accepterait des demandes de projets entre le 27 janvier 2022 et le 31 mars 2022, mais la mise en œuvre de ce programme n’a toujours pas fait l’objet d’une entente avec le Québec.

« Trop souvent, le Québec se ramasse avec les fonds de tiroirs après que le reste du Canada a passé à la caisse. On l’a d’ailleurs vu avec le Fonds national pour les corridors commerciaux alors que le Québec avait eu droit à moins de 10 % des sommes ; c’est pourquoi j’invite le ministre Leblanc à s’asseoir rapidement avec ses homologues du Québec pour faire en sorte que les Québécois aient leur juste part », conclut monsieur Barsalou-Duval.



Partager cet article