Les mots-croisés de La Relève

Plus de 23 000 friandises à distribuer un soir d’épouvante, dans le Boisé

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Plus de 23 000 friandises à distribuer un soir d’épouvante, dans le Boisé
L’an dernier, la rue du Boisé avait été illuminée par les décors spectaculaires de Sylvain Beaudry.

Il risque d’y avoir congestion dans le secteur du Boisé de Boucherville lors de l’édition 2021 de l’Halloween, car un des résidents, Sylvain Beaudry, réalise non seulement un décor à faire frissonner, mais il aura au moins 23 000 friandises à distribuer. Ça en fait du bonbon ça!
L’an dernier, le résident de la rue du Boisé (1250) avait préparé toute une fête et des scènes vraiment extraordinaires pour une Halloween en pleine pandémie. Non seulement il réitère cette année, mais tout porte à croire que ce sera encore plus, plus gros et plus spectaculaire.

« Le scénario du parcours est complété, dit monsieur Beaudry dans un message sur les réseaux sociaux. Il y aura dix scènes, chacune avec une personnalité unique. L’aide que je reçois d’Anne, Catherine et Chantale est incommensurable. Je n’ose pas trop révéler de détails, mais chacune a apporté des idées nouvelles, une richesse et une profondeur pour chacune des ambiances et une belle diversité qui devrait rendre le parcours de cette année vraiment exceptionnel. Chantale est dramaturge et étudie en scénarisation télé à l’INIS. Catherine est accessoiriste pour la télévision et Anne est graphiste à son compte. Toutes trois sont passionnées de l’Halloween et offrent généreusement de leur temps pour créer une soirée magique pour les enfants de Boucherville. » Depuis la dernière publication, Sylvain Landry mentionne avoir été contacté par une trentaine de personnes qui se sont tous portées bénévoles soit pour aider à construire les décors, pour aider à la sécurité ou pour accueillir les visiteurs.
Au sujet de ces fameuses friandises et de la quantité gargantuesque qui attend les enfants, monsieur Beaudry précise que « peu après mon appel à l’aide, Claude Vallée de REMAX m’a contacté pour s’engager à payer tous les coûts afférents à l’acquisition des bonbons cette année. L’an dernier, nous avions distribué environ 10 000 bonbons au cours de la seule journée du 31 et nous en avons manqué. Cette année, Claude a acheté plus de 23 000 bonbons, chocolat et gâteries. Et d’autres citoyens nous ont offert plein de sacs de chips pour en rajouter.
Évidemment, en temps de pandémie, nous essayons de limiter les manipulations en ensachant les bonbons en portion individuelle. C’est Karine Desormeaux, enseignante à l’école De Mortagne, qui a pris ce dossier en charge. Elle cherchait un projet passionnant pour sa classe d’élèves autistes et ils sont emballés par l’idée de réaliser les sacs de bonbons. Mouloud, Simon, Laurie-Anne, Justine, Pierre-Olivier, Jesse, Maxime et Alexis sont actuellement au travail ». Mercredi dernier, ils en avaient ensaché 17 000.
Décors
« Au niveau des décors, nous avons commencé le montage depuis le début octobre. Mais j’ai reçu une agréable surprise de la part d’Ariane de RONA. Elle et son équipe ont préparé une série de tutoriels sur la fabrication d’éléments de décors d’Halloween, dont un rangement à balais volants, un distributeur à bonbons et… un cercueil. De plus, Simon au RONA sur Touraine nous met de côté 25 palettes pour pouvoir réaliser la clôture de notre cimetière.
Une autre surprise m’attendait quelques jours plus tard. Éric des JARDINS PROVOST m’a contacté pour nous offrir les tiges de maïs, les citrouilles et les balles de foin dont nous avons besoin pour créer nos scènes d’Halloween. C’est aussi grâce aux balles de foin que nous pouvons délimiter le parcours à sens unique. Et la Ville de Boucherville a même accepté de fermer un tronçon de la rue du Boisé le 31 au soir.
Si vous voulez aider
« Il est encore temps de vous impliquer si vous le souhaitez », précise monsieur Beaudry.
Le jour de l’Halloween, il nous manque encore quelques personnes. Si vous aimez les gens et vous aimez vous costumer, joignez-vous à nous! Vous pourriez :
‒ les aider à patienter dans la file;
‒ les accueillir à l’entrée;
‒ leur donner un sac de bonbons à la sortie;
‒ être figurant ou même les effrayer dans l’une de nos nouvelles zones frayeurs!
Tout ceci est une action bénévole de quelques passionnés pour le bonheur des enfants », conclut le citoyen qui espère bien faire une soirée inoubliable dans le secteur du Boisé de Boucherville.
Vous pouvez communiquer avec Sylvain Beaudry directement sur sa page Facebook.

Partager cet article