Les mots-croisés de La Relève

L’opération vaccination s’accélère dans la région

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
L’opération vaccination s’accélère dans la région
Des pharmaciens offrent maintenant la vaccination, alors que le vaccin AstraZeneca est offert sans rendez-vous au centre multifonctionnel Francine-Gadbois à Boucherville à l’intention des gens âgés entre 55 et 79 ans. (Photo : Shutterstock)

La campagne de vaccination s’accélère au Québec et en Montérégie puisque c’est au tour des personnes de 60 ans et plus à prendre un rendez-vous pour se faire vacciner dans un des centres de la région. De plus, des pharmaciens offrent maintenant ce service, alors que le vaccin AstraZeneca est offert sans rendez-vous au centre multifonctionnel Francine-Gadbois à Boucherville à l’intention des gens âgés entre 55 et 79 ans.
Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a indiqué que des quantités importantes de doses de vaccin ont été reçues dans les derniers jours et plusieurs livraisons sont également prévues sous peu. Il a avancé que plus de 700 000 doses seront disponibles pour la prochaine semaine, alors que 230 490 fioles de vaccin Pfizer étaient attendues sous peu et elles s’ajouteront aux 135 100 doses de Moderna qui ont déjà été reçues. De plus, 339 600 flacons d’AstraZeneca sont en transit dans le réseau.
Pour les personnes de 60 ans et plus, rappelons que la façon la plus simple, c’est de prendre rendez-vous sur le web à l’adresse: Québec.ca/vaccinCOVID. Les gens qui n’ont pas accès à Internet ou qui éprouvent des difficultés à l’utiliser peuvent composer le 1 877 644-4545 pour recevoir du soutien.
L’AstraZeneca
Le ministre a ajouté que des livraisons importantes du vaccin d’AstraZeneca permettront d’accélérer la vaccination à court terme, alors que des cliniques désignées sans rendez-vous offrant le vaccin AstraZeneca pour les personnes entre 55 et 79 ans sont en place dans toutes les régions du Québec, dont au centre multifonctionnel Francine-Gabdois situé au 1075 rue Lionel-Daunais à Boucherville.
Dès la première journée, soit le 8 avril, la clinique sans rendez-vous de Boucherville affichait complet et les personnes ont alors reçu un coupon pour obtenir un rendez-vous le lendemain. Il est indiquée sur la page Facebook de la Direction de la santé publique de la Montérégie que la vaccination au centre multifonctionnel s’effectuera jusqu’au dimanche 11 avril, mais il est fort possible que de nouvelles plages horaires soient proposées sous peu.
En pharmacies
Il est également possible pour les gens de prendre rendez-vous pour se faire vacciner contre la COVID-19 en pharmacie, et ce, de la même façon qu’ils peuvent le faire pour prendre rendez-vous dans un des sites de vaccination. Ils n’ont qu’à visiter le site quebec.ca/vaccinCOVID et, en entrant leur code postal, les personnes verront tous les endroits disponibles pour la vaccination à proximité de leur domicile, y compris les pharmacies.
« Avec les quantités importantes de vaccins qui seront disponibles au Québec au fil des prochaines semaines, nous entamons une nouvelle étape de notre opération de vaccination », a déclaré le ministre de la Santé et des Services sociaux. « Nous maintenons le cap sur notre objectif d’administrer une première dose à toutes les personnes qui souhaitent obtenir le vaccin d’ici la Fête nationale. Je tiens à réitérer que l’ensemble des vaccins administrés au Québec sont sécuritaires et ont démontré leur efficacité. Dès que ce sera possible pour vous, faites-vous vacciner. »
« Depuis le début de la campagne, plus de 240 000 Montérégiens se sont fait vacciner contre la COVID. C’est encourageant, car c’est vraiment la vaccination qui nous permettra de retrouver une vie normale», a renchéri la Dre Julie Loslier, directrice de santé publique de la Montérégie. « Actuellement, malgré les avancées de la vaccination, nous devons demeurer prudents à cause de la circulation de variants plus contagieux qui sont de plus en plus présents en Montérégie et ailleurs au Québec. Le respect des consignes de santé publique nous évitera de devoir adopter des mesures plus contraignantes pour contenir la transmission de la maladie. Nous sommes tout à fait conscients des impacts de ces restrictions sur la santé mentale et c’est pour cette raison que nous demandons aux gens d’être solidaires afin que nous puissions sortir de cette crise le plus rapidement possible. »




Partager cet article