Guignolée 2020

Demande de la CSSP pour une nouvelle école à Contrecœur

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Demande de la CSSP pour une nouvelle école à Contrecœur
En près de 10 ans, la population de Contrecœur est passée de 6 252 citoyens en 2011 a plus de 9 000 en 2020.

Le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) a déposé, pour l’exercice 2021-2031, onze demandes d’investissement afin de construire, agrandir et remplacer des écoles sur son territoire dans le cadre de l’opération de planification annuelle du ministère de l’Éducation liée au Plan québécois des infrastructures. En raison de l’accroissement constant de la population de Contrecœur, un nouvel établissement scolaire est demandé sur le territoire de la ville.
Lors de cette planification, le CSSP procède annuellement à l’analyse du nombre d’élèves sur son territoire et suit l’augmentation de ce nombre dans les différents secteurs afin de bien évaluer ses besoins en espace. Les projets demandés au gouvernement du Québec se situent à Beloeil, Boucherville, Chambly, Contrecoeur, Mont-Saint-Hilaire, Saint-Bruno-de-Montarville, Saint-Charles-sur-Richelieu et Saint-Marc-sur-Richelieu.
Dans le cas de Contrecœur, la ville a affiché l’une des plus importantes croissances démographiques au Québec, selon les données de Statistique Canada à la suite du recensement effectué en 2016. Ainsi, en 2011, Contrecoeur comptait officiellement 6 252 citoyens et sa population a fait un bond impressionnant de 26,2 % en cinq ans, passant à 7 887 en 2016. Et selon le dernier décret de population publié le 26 décembre 2019 dans la Gazette officielle du Québec, Contrecœur comptait 8 989 habitants sur son territoire.
Il faut savoir à ce sujet qu’une première demande d’ajout d’espace, présentée en octobre 2019, n’avait pas été retenue par le ministère de l’Éducation et le CSSP a donc récemment demandé à nouveau des investissements pour la construction d’une école d’une capacité de 4 locaux du préscolaire et de 12 locaux du primaire à Contrecœur.
Dans la requête du Centre de services scolaire des Patriotes, le directeur général, Luc Lapointe, a expliqué qu’en plus de considérer la croissance de l’effectif scolaire prévu par le ministère de l’Éducation, « les demandes liées à des projets de travaux majeurs ou de reconstruction d’école s’inscrivent dans la volonté du CSSP d’augmenter la proportion de bâtiments étant dans un état satisfaisant sur son territoire, tel que décrit à l’objectif 5 de son Plan d’engagement vers la réussite Tous Patriotes pour la réussite! ».
Précisons que, suivant la réception de l’autorisation du ministère de l’Éducation pour ces ajouts d’espace, la concrétisation des projets présentés ne devrait pas se réaliser avant au moins quatre ans.
Projets en cours à Varennes et Contrecœur
Rappelons à ce chapitre que des projets d’agrandissement sont en cours à l’école secondaire le Carrefour à Varennes, ainsi qu’un second agrandissement à l’école des Cœurs-Vaillants à Contrecœur pour permettre l’ajout de classes d’éducation préscolaire.
À Varennes, les commissaires faisaient valoir à l’époque, en septembre 2018, que l’école varennoise accueillait plus de 1 000 étudiants de 1ère à 5e secondaire et ceux-ci proviennent de Varennes, Verchères, Calixa-Lavallée et Contrecœur. Dans la requête, on rappelait que l’école est occupée au maximum de sa capacité et les prévisions du ministère de l’Éducation démontraient une importante augmentation du nombre d’élèves dans ce secteur, notamment à Contrecoeur et à Verchères, où l’on écrivait que la croissance est très forte. Cette demande a été accordée en juin 2019, alors que Québec a octroyé 3 034 700 $ afin d’augmenter la superficie de l’établissement scolaire varennois pour accueillir 350 élèves de plus.
Le ministère a également autorisé en 2019 le projet d’agrandissement de l’école primaire des Cœurs-Vaillants à Contrecoeur. Les travaux se poursuivent et ils permettront d’ajouter trois nouvelles classes de maternelle 4 ans d’ici la rentrée de septembre 2021.




Partager cet article