Dépôt de la pétition sur l’Aéroport Montréal—Saint-Hubert—Longueuil

communiqué
Dépôt de la pétition sur l’Aéroport Montréal—Saint-Hubert—Longueuil
Le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, a procédé, le 17 juin dernier, au dépôt, à la Chambre des communes, de la pétition portant sur les nuisances perçues par un certain nombre de citoyennes et de citoyens de la région par rapport aux activités de l’Aéroport Montréal—Saint-Hubert—Longueuil (AMSL).

Le député de Montarville, M. Stéphane Bergeron, a procédé, le 17 juin dernier, au dépôt, à la Chambre des communes, de la pétition portant sur les nuisances perçues par un certain nombre de citoyennes et de citoyens de la région par rapport aux activités de l’Aéroport Montréal—Saint-Hubert—Longueuil (AMSL). En dépit de la présente crise sanitaire, cette pétition, mise en ligne en décembre dernier jusqu’à la fin du mois de mars, a recueilli près de 1000 signatures.

Le texte de la pétition fait état d’un certain nombre d’observations et d’attentes touchant, entre autres, le survol de secteurs densément peuplés, particulièrement la nuit, et sur la santé et la sécurité des populations concernées, de même que sur les mécanismes de représentation et d’imputabilité de l’administration aéroportuaire. «Je crois que bien peu de personnes s’attendent à ce que l’aéroport cesse ses opérations, à plus ou moins brève échéance, d’autant que celui-ci s’inscrit plutôt dans une perspective de développement, étant avantageusement situé et bénéficiant d’une conjoncture favorable. Je pense que les signataires de la pétition souhaitent simplement que leur point de vue soit dûment pris en compte, ayant souvent eu l’impression que leurs préoccupations et doléances avaient été traitées avec une certaine désinvolture par Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L)», de déclarer M. Bergeron.

«Il me fait plaisir de me joindre à mon confrère Stéphane Bergeron pour le dépôt en Chambre de cette pétition. Il est important que la voix de centaines de personnes puisse être entendue par les parlementaires. C’est tout à fait légitime que les citoyens se questionnent et demandent des actions pour réduire le bruit causé lors des décollages d’aéronefs la nuit à l’aéroport de Saint-Hubert», d’ajouter M. Denis Trudel, député de Longueuil—Saint-Hubert.

«Selon nous, il y a là une occasion à saisir pour ouvrir enfin la porte à une communication constructive entre DASH-L et les citoyennes et citoyens qui expriment des critiques récurrentes à l’endroit des activités de l’aéroport. Je suis convaincu que la population des localités avoisinantes ne demande pas mieux que d’être partie prenante des projets de développement de l’Aéroport Montréal—Saint-Hubert—Longueuil, pour peu qu’on se donne la peine de la mettre dans le coup. Mes collègues Xavier Barsalou-Duval, Denis Trudel et moi-même avons pu rencontrer plusieurs intervenants dans le dossier et tout le monde nous est apparu, jusqu’ici, plutôt bien intentionné. Il devrait donc être possible de créer une synergie régionale qui puisse se révéler profitable tant pour l’aéroport que pour les populations environnantes, car sans l’appui de celles-ci, je crains que les projets de développement de l’aéroport aient de la difficulté à décoller…», de conclure Stéphane Bergeron.

Partager cet article