Marguerite D

Sauver la planète un arbre à la fois!

Communiqué
Sauver la planète un arbre à la fois!
La compensation de carbone par la plantation d’arbres est l’un des moyens les plus efficaces pour contrer les changements climatiques et le parti libéral a choisi d’incorporer cette méthode dans ses promesses électorales pour atteindre une cible de zéro émission nette d’ici 2050. (Photo : PLQ)

Planter 2 milliards d’arbres dans les prochains 10 ans, voilà une image qui frappe l’imaginaire collectif. La compensation de carbone par la plantation d’arbres est l’un des moyens les plus efficaces pour contrer les changements climatiques et le parti libéral a choisi d’incorporer cette méthode dans ses promesses électorales pour atteindre une cible de zéro émission nette d’ici 2050.
Un plan ambitieux qui devrait atteindre 40% des cibles de réduction des émissions. Plus concrètement selon les experts, cette mesure annoncée par le parti libéral devrait réduire les émissions d’environ 30 mégatonnes d’ici 2030.
« Il est clair pour moi que la compensation de carbone par la plantation d’arbres est un incontournable, c’est d’ailleurs pourquoi je fais une campagne carboneutre et écoresponsable. Mais, je pense que cela va enclencher une plus grande réflexion auprès des leaders des industries. Les citoyens sont de plus en plus concernés, avec raison, par les changements climatiques et veulent voir des changements dans les produits qu’ils consomment tous les jours. » explique Michel Picard, candidat libéral dans Montarville.
Cette promesse, comprend également la création de projets pilotes dans des centres urbains pour améliorer la qualité de l’air. Un soutien monétaire aux organismes à but non lucratif est également prévu pour les aider à lutter contre les infestations telles que l’agrile du frêne et la tordeuse des bourgeons de l’épinette.
L’équipe Trudeau, qui a protégé plus de 14% des océans et cours d’eau depuis son entrée en mandat, s’engage à continuer le travail et à protéger 25% des terres et 25% des océans d’ici 2025.
« La protection de nos terres et de nos océans est de première importance pour notre planète. Nous devons désigner des espaces naturels interdits à toute activité humaine pour préserver l’homéostasie et la régénération de nos espèces. » souligne Michel Picard, député libéral fédéral sortant dans Montarville.

À retenir :
– 2 milliards d’arbres plantés d’ici 10 ans pour contrer les changements climatiques
– Le parti libéral s’engage à protéger 25% des terres et océans d’ici 2025.
– Cette initiative réduirait de 30 mégatonnes d’émissions de gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Partager cet article