La Ville et Sanexen signent le protocole d’entente sur la réhabilitation de l’ancienne carrière

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
La Ville et Sanexen signent le protocole d’entente sur la réhabilitation de l’ancienne carrière
Près de 50% de la superficie du plan d'eau sur le site sera maintenue, ce qui représente quelque 46 000 mètres carrés. Le tonnage des matières entrées au site au 4 juillet dernier s’élève à 707 667 tonnes métriques. (Photo : Sanexen)

Même si les travaux ont commencé à l’été 2018, la Ville de Boucherville et la firme Sanexen viennent tout juste de parapher le protocole d’entente concernant la réhabilitation du site appartenant à Carrières Rive-Sud, près du chemin d’Anjou, à l’est de la rue De Montbrun. L’administration municipale a adopté une résolution pour l’approbation de ce protocole lors d’une séance extraordinaire du conseil mardi dernier à l’hôtel de ville.
Les principaux volets de l’accord intervenu entre les parties concernent notamment la durée des travaux. Ceux-ci devaient s’échelonner au départ sur une période de 12 à 15 ans. Après moult discussions, il a été convenu qu’ils se limiteront plutôt à sept ans, peut-être même à cinq ans, selon leur avancement, en calculant comme point de départ le mois d’août 2018.

L’administration municipale a adopté une résolution pour l’approbation de ce protocole lors d’une séance extraordinaire du conseil mardi dernier à l’hôtel de ville.

Autre point majeur, près de 50% de la superficie du plan d’eau sur le site sera maintenue, ce qui représente quelque 46 000 mètres carrés. La profondeur de ce vaste étang sera d’environ deux mètres ou un peu plus. Si la baignade y sera interdite, certaines activités aquatiques pourront y être pratiquées. Aucune précision n’est encore dévoilée à ce sujet. Par ailleurs, l’élévation maximale du terrain sera réduite de 2 mètres, pour passer de 18 à 16 mètres.
Lorsque le chantier sera terminé, que le ministère du Développement durable aura émis un certificat de conformité et que la Ville aura indiqué être satisfaite des résultats, la vente du site à la municipalité pour la somme symbolique d’un dollar sera conclue. En clair, ce terrain deviendra un parc municipal accessible au public. Les propriétaires de Carrières Rive-Sud l’auront cédé pour que les citoyens puissent y avoir accès.
Branchement à l’aqueduc
Un autre volet prioritaire de l’entente concerne la demande des citoyens du rang d’Anjou afin que leur propriété soit branchée à l’aqueduc municipal. La Ville avait demandé une subvention gouvernementale afin d’aider à payer les coûts de cette installation mais a essuyé un refus. Devant cet état de fait, la municipalité s’est entendue avec Sanexen pour partager à la hauteur de 50/50 la facture du branchement des six premières maisons du rang d’Anjou en plus de trois autres situées sur la rue De Montbrun, près de cette intersection. Chaque partie versera 433 333 $ pour régler la note. Ces travaux devraient, en principe, être exécutés au printemps 2020 : la Ville attend le feu vert du ministère de l’Environnement afin de pouvoir procéder.
« Nous sommes très heureux d’avoir franchi cette étape importante dans le dossier, car le protocole conclu est en lien avec les attentes exprimées par l’ensemble des parties prenantes depuis plus d’un an, que ce soit la Ville de Boucherville, la collectivité à proximité du site ou Sanexen. L’entente que nous avons en main est le résultat de nombreux échanges dont l’objectif était de trouver des solutions acceptables pour tout un chacun », a affirmé Jacques Dion, directeur du projet chez Sanexen.
L’entreprise prévoit tenir une rencontre avec les membres du comité de vigilance avant les vacances de la construction afin de présenter le contenu du protocole d’entente et de répondre à leurs questions.

 

Partager cet article