acheter local

Maire de Boucherville de 1985 à 1994 ; Hugues Aubertin s’éteint à l’âge de 75 ans

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
Maire de Boucherville de 1985 à 1994 ;     Hugues Aubertin s’éteint à l’âge de 75 ans
Hugues Aubertin a siégé comme maire de 1985 à 1994.

L’un des ex-maires de Boucherville, Hugues Aubertin, est décédé le 30 mai dernier des suites d’une longue maladie. Celui qui a dirigé les destinées de la Ville de 1985 à 1994 aura passé une douzaine d’années dans la vie publique puisqu’auparavant il avait siégé comme conseiller municipal durant trois ans dans l’équipe de son prédécesseur, Jean-Guy Parent.
« C’est une grande perte pour Boucherville : il était un être rassembleur qui aimait profondément la municipalité. Homme humble, il aimait les employés municipaux et les citoyens. Il était très impliqué dans la communauté bouchervilloise », a mentionné Jean Martel qui a annoncé la triste nouvelle à une centaine de citoyens rassemblés au parc Vincent-d’Indy à l’occasion du Déjeuner du maire du 1er juin. Depuis l’an dernier, la santé de M. Aubertin s’était dégradée. Il recevait des soins au Foyer Laljemmerais, à Varennes, son milieu de vie. Les plus belles années de sa vie correspondent à la période où il a été maire, avait-il confié à M. Martel lors d’une rencontre entre les deux hommes.
En plus de ses fonctions de premier magistrat, M. Aubertin a été préfet de la MRC de Lajemmerais, président durant cinq ans du Réseau de transport de Longueuil, du temps où cet organisme se nommait la Société de transport de la Rive-Sud de Montréal, en plus d’avoir présidé la Société de développement économique de la Rive-Sud.
À l’été 1988, il avait signé le protocole d’entente confirmant le jumelage entre les villes de Boucherville et Les Abymes, en Guadeloupe. Au début des années 1990, il avait été l’instigateur d’une requête auprès du gouvernement afin que se tiennent des audiences publiques du BAPE en vue du déplacement de la voie ferrée qui traverse Boucherville.
Prix Pierre-Boucher
L’an dernier, le conseil municipal actuel lui a décerné le Prix Pierre-Boucher, la plus haute distinction de l’Ordre du mérite afin de reconnaître publiquement sa carrière comme politicien. La conseillère municipale Jacqueline Boubane, porte-parole de l’Ordre du mérite, avait alors rappelé quelques réalisations accomplies sous l’administration de M. Aubertin : le centre sportif Gilles-Chabot, le Centre Mgr Poissant, le développement accru du parc industriel, la création de la Commission de l’environnement et la mise sur pied de la Commission d’orientation famille.
Funérailles
Les funérailles en présence des cendres se tiendront le vendredi 14 juin à 11 h en l’église Sainte-Famille, dans le Vieux-Boucherville. La famille recevra les condoléances du public à compter de 10 h en ce même endroit. Vers 13 h, une rencontre est prévue à l’hôtel de ville pour accueillir les proches du disparu et le public où un dernier hommage lui sera rendu.

 

 

Partager cet article