Marguerite D

Sensibilisation pour la protection de l’habitat du chevalier cuivré

Communiqué
Sensibilisation pour la protection de l’habitat du chevalier cuivré
À l’été 2018, un kiosque d’information en rotation a été mis en place dans chacune des rampes de mise à l’eau du territoire du comité ZIP des Seigneuries afin de renseigner les utilisateurs du fleuve sur l’importance d’adopter des pratiques respectueuses des herbiers aquatiques, dans l’objectif de protéger l’habitat du chevalier cuivré, une espèce menacée qui est la seule espèce de vertébré endémique au Québec. (Photo : MAPAQ)

À l’été 2018, un kiosque d’information en rotation a été mis en place dans chacune des rampes de mise à l’eau du territoire du comité ZIP des Seigneuries afin de renseigner les utilisateurs du fleuve sur l’importance d’adopter des pratiques respectueuses des herbiers aquatiques, dans l’objectif de protéger l’habitat du chevalier cuivré, une espèce menacée qui est la seule espèce de vertébré endémique au Québec. Dans un contexte de changements climatiques, l’adoption de pratiques récréotouristiques respectueuses de l’environnement évite d’ajouter sur l’habitat de ce poisson une pression supplémentaire découlant du batillage et des dérangements engendrés lors de ces activités (arrachage des bandes riveraines et des herbiers aquatiques, piétinement des rives).
Lors de journées de sensibilisation, 1074 personnes ont été rencontrées et près de la moitié avaient déjà adopté ou ont dit vouloir adopter des comportements respectueux de l’environnement! Deux dépliants, soit le Guide des bonnes pratiques à l’intention des plaisanciers et Vigilance carpe asiatique, ont été distribués aux personnes intéressées. Ces dépliants peuvent être consultés sur le site Web du comité ZIP des Seigneuries (https://zipseigneuries.com/communication/#guides-depliants).
De plus, un panneau d’interprétation présentant le chevalier cuivré, les impacts des changements climatiques sur son habitat et les bonnes pratiques à adopter afin de participer à la protection de son habitat pourra être consulté dès le printemps au quai de Saint-Sulpice!
Toute l’équipe est fière du travail accompli et souhaite remercier les villes participantes pour leur collaboration, soit Varennes, Verchères et Contrecoeur sur la rive sud ainsi que Repentigny, Saint-Sulpice, Lavaltrie et Lanoraie sur la rive nord. Nous souhaitons remercier également les gens rencontrés pour leur intérêt et leur engagement envers la protection des habitats du chevalier cuivré.
Ce projet est rendu possible grâce à une contribution du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.

Partager cet article