acheter local

Rétrospective 2018: la revue de l’année de janvier à juin dans la MRC

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Rétrospective 2018: la revue de l’année de janvier à juin dans la MRC
Rétrospective 2018: la revue de l’année de janvier à juin dans la MRC (Photo : iStock)

Au cours de l’année 2018, Contrecœur a célébré en grand son 350e anniversaire de fondation, ce qui lui a donné l’occasion d’effectuer un retour dans son passé. Inspirons-nous donc des Contrecoeurois pour faire nous aussi un petit tour dans le temps, mais à une échelle beaucoup plus modeste!
• En janvier, l’entreprise Costco a procédé à la pelletée de terre officielle annonçant la construction de son centre de distribution à Varennes. Quelques mois auparavant, le géant américain avait décidé de relocaliser son centre de distribution de près de 300 000 pieds carrés de Saint-Bruno dans le futur bâtiment de 550 000 pieds carrés situé sur le chemin de la Baronnie. Cette décision permettra de consolider les 215 emplois actuels, tout en contribuant à la création de plus de 180 emplois au cours des cinq prochaines années.
• Passé, présent et futur se conjuguaient à merveille le 19 janvier puisque l’on procédait au grand coup d’envoi des célébrations du 350e anniversaire, alors que l’on rappelait qu’en 1668 débarquaient Antoine Pécaudy et les membres du régiment de Carignan-Salière sur les rives de ce qu’on connait aujourd’hui comme étant la ville de Contrecœur. Près de 600 personnes ont répondu à l’appel pour fêter avec fierté et il faut souligner que la température à l’extérieur était étonnamment clémente en soirée. Peut-être que les organisateurs avaient prévu le coup, car la programmation 2018 ne pouvait laisser personne de glace!
• En marge du budget 2018, la Ville de Varennes a présenté son Programme triennal des immobilisations 2018-2019-2020 qui se chiffre à 52 852 330 $ pour le total de ces trois années, soit 18 947 330 $ en 2018, 21 678 000 $ en 2019 et 12 227 000 $ en 2020.
• Sainte-Julie a également dévoilé le Programme triennal des immobilisations qui donne des précisions quant aux investissements et grands projets envisagés pour les trois prochaines années. La Municipalité entend investir 17 652 309 $ en 2018 sur son territoire, 24 778 366 $ en 2019 et 18 353 686 $ en 2020, pour un grand total de 60 784 361 $.
• C’est dans le but de désengorger les urgences des centres hospitaliers du Québec que le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé un investissement annuel supplémentaire de 23,25 M$ qui sera octroyé afin de développer 350 places extrahospitalières supplémentaires pour favoriser l’utilisation optimale des lits de courte durée, dans les régions de Montréal, de la Montérégie, de Laval, de Lanaudière et des Laurentides. Sur notre territoire, ce sont environ 55 places extrahospitalières supplémentaires qui seront ainsi ajoutées, ce qui libèrera autant de lits de soins actifs dans les centres hospitaliers.
• Le 24 janvier, ArcelorMittal Produits longs Canada a annoncé des investissements de près de 70 millions de dollars canadiens d’ici 2020 dans ses installations de production d’acier de Contrecoeur, ce qui permettra de moderniser ses usines tout en diminuant son empreinte environnementale, une décision qui pourra consolider les 1 700 emplois à Contrecoeur, Longueuil, Montréal et Hamilton.
• Dans le cadre de son bilan annuel, la MRC de Marguerite-D’Youville a précisé qu’en 2017, des investissements de l’ordre de 192 M$ dans le secteur de la construction ont été réalisés sur son territoire. Il s’agit d’une croissance de plus de 40 % par rapport à l’année précédente et du deuxième plus important résultat depuis 2007, le record étant de 208 M$ en 2014.
FÉVRIER
• La météo nous en a fait voir de toutes les couleurs en janvier et en février 2018 avec son froid extrême, sa neige et son verglas, mais voilà qu’elle pourrait être à l’origine de bruits d’explosion sourde qui ont été entendus un peu partout à travers le Québec, en particulier à Sainte-Julie et à Boucherville. Un tel phénomène est plutôt spectaculaire, car on entend un « boom » qui peut même dans certains cas faire trembler une maison pendant une fraction de seconde, faire aboyer le chien et inquiéter à juste titre les occupants. Il s’agissait probablement de cryoséismes, c’est-à-dire de petits séismes engendrés par le mouvement de la glace.
• Enerkem, le chef de file mondial en production de biocarburants et de produits chimiques renouvelables à partir de matières résiduelles, a conclu le 6 février son plus important financement à ce jour, soit 280 millions de dollars canadiens. La technologie exclusive d’Enerkem lui permet de convertir les matières résiduelles urbaines non recyclables et non compostables en méthanol, en éthanol ainsi qu’en d’autres produits chimiques largement utilisés. Grâce à ces 280 millions, la porte est donc ouverte pour lancer la construction de l’usine de Varennes.
• À l’image d’une vague avec ses hauts et ses bas, le dossier de l’érosion des berges du fleuve Saint-Laurent fait régulièrement les manchettes dans les médias à travers le Québec. Toutefois, à l’inverse de certains terrains riverains, les inquiétudes ne cessent de grandir et atteignent un point critique… Alerté par les craintes de certains citoyens, le député de Pierre-Boucher‒Les Patriotes–Verchères, Xavier Barsalou Duval, a écrit au ministre des Transports du Canada, Marc Garneau, afin que ce dernier s’affaire immédiatement à la création d’un programme fédéral pour contrecarrer l’érosion des berges dans le couloir fluvial Lac Saint-Pierre–Montréal.
• Le 14 février, une communauté d’intérêt formée de représentants de plusieurs groupes environnementaux et de scientifiques a appelé Ottawa et Québec à respecter les lois en vigueur et à faire preuve de transparence. Ses membres affirment que l’analyse du projet d’expansion du port de Montréal à Contrecœur soulève d’importantes préoccupations quant aux impacts de ce futur chantier. Parmi leurs revendications, ils exigent notamment que Pêches et Océans Canada ainsi que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec fassent preuve de transparence en rendant publics dès maintenant tous les avis scientifiques internes traitant de l’impact du projet d’expansion sur le chevalier cuivré.
• Charles Hamelin espérait décrocher une médaille à ses quatrièmes et derniers Jeux olympiques en carrière. L’équipe canadienne du relais a terminé en troisième place, ce qui a permis au Julievillois de mettre la main sur une cinquième médaille olympique. Il rejoint ainsi un groupe sélect composé des patineurs de vitesse sur courte piste Marc Gagnon et François-Louis Tremblay, qui sont parmi les olympiens canadiens masculins les plus décorés de l’histoire.
MARS
• L’Agence canadienne d’évaluation environnementale invitait le public à formuler des commentaires sur les effets environnementaux potentiels du projet d’agrandissement des installations du Port de Montréal à Contrecoeur dans le cadre de deux séances publiques tenues le 28 février et le 1er mars dernier au centre multifonctionnel. Le projet de 750 M$ suscite beaucoup d’intérêt, mais plusieurs citoyens et organismes se sont montrés inquiets par rapport à ses conséquences sur leur environnement et leur qualité de vie. Le projet a reçu nombre d’appuis de la part des municipalités voisines et des organismes de développement économique. Dans le cas de Verchères, cet appui s’accompagnait de préoccupations au sujet du bruit généré par le passage des quelque 1 200 camions par jour quand le terminal sera au maximum de sa capacité.
• La MRC de Marguerite-D’Youville a reçu 643 119 $ pour le projet de lien cyclable « Entre deux-rives », soit du fleuve Saint-Laurent à la rivière Richelieu d’ici 2019. Ce projet touche le territoire de quatre municipalités soit Calixa-Lavallée, Saint-Amable et Verchères dans la MRC de Marguerite-D’Youville et Saint-Marc-sur-Richelieu dans la MRC de La Vallée-du-Richelieu.
• Le gouvernement du Québec a fait savoir qu’il investira 624 956 000 $ sur le réseau routier de la Montérégie au cours des deux prochaines années. Sur le territoire de la MRC, aucun projet d’importance n’est prévu et, surtout, aucune mesure n’a été annoncée pour désengorger l’autoroute 30…
• Les pressions politiques se poursuivent afin que le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles du Québec procède au plus vite à l’inspection des quelque 700 puits de pétrole et de gaz laissés à l’abandon un peu partout à travers la province, dont 13 à Varennes. Seulement trois inspecteurs du ministère sont affectés à ce mandat et l’un d’entre eux est en arrêt de travail, ce qui fait que cette lourde tâche incombe à seulement deux personnes dans les faits.
• La Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud a pris l’initiative de mettre sur pied la Coalition A-30 pour une fluidité durable afin d’exiger des actions concrètes et rapides pour soulager la congestion routière et celles-ci devront, notamment, favoriser le transport collectif, le transport de marchandises, le covoiturage et la circulation de transit. À l’aube d’une élection provinciale qui aura lieu le 1er octobre 2018, cette coalition qui se dit apolitique veut que ce problème soit un enjeu électoral et demande une solution immédiate visant la mise en place d’une voie réservée temporaire sur l’accotement pour les autobus, les véhicules électriques et le covoiturage, entre les autoroutes 10 et 20. Les membres font valoir qu’une telle mesure a déjà été mise en place à peu de frais sur l’A-25 et aussi sur l’A-10.
• Hydro-Québec et le gouvernement du Québec annoncent la création du Centre d’excellence en électrification des transports et en stockage d’énergie à Varennes, dont la mission est de maintenir et d’accentuer la position de chef de file mondial du Québec dans le domaine des matériaux de batteries. Le Centre d’excellence commercialisera des technologies d’Hydro-Québec protégées par 800 brevets. Il créera également de nouveaux partenariats de recherche et développera de nouvelles technologies. Le Centre d’excellence est dirigé par Karim Zaghib, un expert reconnu à l’échelle internationale. M. Zaghib a d’ailleurs été nommé, pour une troisième année de suite, parmi les scientifiques les plus influents du monde.
• La ténacité d’une vingtaine de citoyens du chemin de la Butte-aux-Renards à Varennes a porté ses fruits puisqu’ils ont obtenu le 29 mars une injonction interlocutoire limitant la circulation des centaines de camions qui vont et viennent chaque jour à la carrière Demix en transitant par leur petite route pour approvisionner en pierre de remblai le chantier du futur échangeur Turcot à Montréal.
AVRIL
• Le monde du hockey, la communauté de Humboldt, la Saskatchewan et l’ensemble du Canada sont en deuil depuis que, le 6 avril, l’équipe locale, les Broncos, était décimée dans une terrible collision entre une semi-remorque et l’autobus dans lequel elle prenait place. 16 personnes auront perdu la vie et 13 personnes ont été grièvement blessées dans la foulée de cette tragédie. Les parlementaires de l’Assemblée nationale ont joint un mouvement de solidarité et revêtu le gilet d’une équipe de leur circonscription respective, le 18 avril. Pour l’occasion, le député de Verchères, Stéphane Bergeron, a revêtu le chandail des Grizzlis de Sainte-Julie.
• La Municipalité de Saint-Amable fait savoir que des travaux sont prévus au parc Albini-Gemme. Le chantier évalué à 197 855 $ se mettra en branle au cours du printemps 2018. À terme, les usagers pourront profiter d’un parcours santé avec des stations d’exercices, d’une agora, de balançoires, de modules de jeux pour les enfants âgés de 18 mois et plus, d’un sentier pédestre ainsi que d’aires de pique-nique et de jeu libre.
• Le budget 2018-2019 présenté par le ministre des Finances du Québec contenait sa part de bonnes nouvelles à l’aube des élections provinciales d’octobre 2018, ce qui tranchait avec l’austérité des derniers budgets. Toutefois, ces années de vaches maigres ont peut-être amené des compressions qui ont eu des effets cumulatifs que l’on a commencé à ressentir. À la lecture du document, on constate qu’une école sur deux au Québec est dans un mauvais ou très mauvais état, si bien que le déficit d’infrastructures des établissements d’enseignement atteint cette année 3,3 milliards de dollars, un bond de 83 % en une année seulement.
• La salle était remplie lors de l’assemblée publique du 9 avril à Varennes. Une pétition signée par 42 propriétaires a été déposée lors de la rencontre et ceux-ci s’opposent fermement au projet de contournement des camions en provenance de la carrière Demix proposée par les citoyens du chemin de la Butte-aux-Renards.
• Le Club de la médaille d’or a rendu un hommage bien spécial à ceux et celles qui ont si souvent brillé par leurs exploits sportifs à l’échelle mondiale, entre 2007 et 2017. Parmi eux, on retrouve le patineur de vitesse sur courte piste, Charles Hamelin, et son ex-conjointe, Marianne St-Gelais.
• Réclamé depuis 2012, le projet d’agrandissement et du réaménagement de l’urgence du Centre hospitalier Pierre-Boucher a reçu l’aval de Québec. Le ministre de la Santé et des Services sociaux a confirmé l’annonce de la première phase de ce projet lors de son passage à l’hôpital le 22 avril. L’agrandissement comme tel aura une superficie de 15 000 mètres carrés et sera accolé au centre ambulatoire, à la hauteur du rez-de-chaussée de l’établissement. Quant au réaménagement des locaux actuels de l’urgence de près de 5000 mètres carrés, il permettra de les mettre aux normes actuelles. Le gouvernement estime que cette phase initiale du projet nécessitera un investissement de quelque 169 M$.
• Les parents d’élèves transportés par Autobus Rive-Sud division Sainte-Julie ont poussé un soupir de soulagement puisqu’après des mois d’incertitude, la grève a été évitée la veille du déclenchement de la grève générale illimitée prévue le lundi 23 avril dernier.
MAI
• La Coalition A-30 n’est vieille que de sept semaines, mais elle a déjà remporté une première victoire encourageante. Le 7 mai dernier, le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec, André Fortin, a rencontré les porte-paroles de ce regroupement d’une cinquantaine d’élus de la Rive-Sud afin de leur dire qu’il autorise la mise en place d’une voie réservée temporaire sur l’accotement pour les autobus dès septembre prochain, ainsi que la création d’un comité de suivi.
• Depuis environ un an et demi, les radars photo du ministère des Transports du Québec ont distribué près de dix fois moins de contraventions qu’en temps normal, ce qui a donné un répit à bien des automobilistes. Toutefois, cette pause tire à sa fin, car les appareils reprendront leur cadence graduellement d’ici quelques mois… Rappelons qu’en novembre 2016, le juge Serge Simon de la Cour du Québec a déclaré illégale la preuve recueillie par ces radars fixes puisqu’aucun agent n’était présent au moment des faits. En conséquence, celle-ci n’avait aucune valeur légale. Les lacunes relevées par le juge Serge Cimon ont été récemment comblées avec l’adoption du nouveau Code de la sécurité routière, des modifications réglementaires et l’ajout de ressources supplémentaires à cette fin.
• Le 17 mai dernier, le député fédéral de Montarville, Michel Picard, a annoncé au nom du ministre des Ressources naturelles du Canada, Jim Carr, un investissement de 949 000 $ dans un projet de réseaux intelligents de nouvelle génération qui favorisera l’adoption rapide de nouvelles sources d’énergie renouvelable pour renforcer les réseaux électriques. On a rappelé lors de cette annonce que l’objectif du projet à Varennes est de développer et de déployer des technologies qui permettront d’intégrer de nouvelles sources d’énergie propre aux réseaux électriques, sans compromettre la stabilité ni la fiabilité de ces derniers.
• La mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, a reçu à Gatineau le prix Francine-Ruest-Jutras dans le cadre des Assises 2018 de l’Union des municipalités du Québec. Ce prix reconnaît les élues qui se démarquent par leur excellence, leur leadership, leur contribution au développement durable de leur communauté et leur impact sur la promotion du rôle des femmes en gouvernance locale.
• Santé Montérégie indique qu’en 2017 plus de 100 personnes ont contracté la maladie de Lyme sur son territoire. La bactérie qui en est responsable est transmise par la piqûre d’une tique infectée. Les plus récentes études révèlent que les populations de tiques sont maintenant bien établies dans la région. Le risque de se faire piquer est plus élevé entre juin et août, mais il faut rester vigilant du printemps à l’automne.
• En recueillant les renseignements auprès de plusieurs sources fiables, le journal La Relève a appris qu’Amazon Web Services, une filiale du géant américain bien connu du commerce électronique, implantera dans le Novoparc son premier centre de données en sol canadien. Amazon Web Services est l’un des plus importants fournisseurs d’infrastructures infonuagiques au monde et la multinationale offre depuis 2006 des services à des centaines de milliers d’entreprises dans plus de 190 pays à travers le monde. L’entreprise a déjà plusieurs milliers de clients au Canada qui lui confie le stockage de leurs données dans le nuage, mais celles-ci étaient entreposées jusqu’à maintenant dans ses centres situés en Oregon ou en Virginie. Le nouveau centre situé à Varennes permettra de rapatrier les données canadiennes, en plus de permettre d’aller chercher des clients gouvernementaux puisque la loi exige que leurs données restent en sol canadien. AWS travaille déjà avec quelque 2 700 agences gouvernementales à travers le monde, dont la CIA (Central Intelligence Agency).
• Selon la plus récente étude économique régionale du Mouvement Desjardins, dévoilée en avril, l’économie de la Montérégie poursuivra son expansion en 2018 et en 2019 et la cadence attendue sera plus soutenue qu’au niveau provincial. L’emploi pour sa part restera en progression, alors que le taux de chômage demeurera en baisse.
• La Ville de Varennes et la paroisse Sainte-Anne ‒ qui célèbre en 2018 son 325e anniversaire de fondation ‒ invitaient la population au concert d’ouverture du Festival Classica, le vendredi 25 mai. Pour l’occasion, la basilique avait revêtu ses plus beaux atours puisqu’elle baignait dans une magnifique teinte de mauve qui ajoutait au caractère solennel de l’événement.
• Le 28 mai, le gouvernement du Québec a annoncé que les offices d’habitation de la MRC, soit ceux de Contrecœur, Saint-Amable, Sainte-Julie, Varennes et Verchères, fusionneront afin de créer le nouvel office d’habitation Marguerite-d’Youville.
JUIN
• Le directeur général de la Ville de Sainte-Julie, Pierre Bernardin, a reçu le Prix Distinction de l’Association des directeurs généraux des municipalités du Québec, à l’occasion du congrès annuel de l’organisation. Cet honneur reconnaît l’excellence des directeurs généraux municipaux qui se démarquent par leur leadership et leurs réalisations.
• Plus de 2 000 visiteurs ont pu admirer le talent des artistes d’ici et d’ailleurs dans le cadre du Symposium Art et Passion Sainte-Julie tenu du 1er au 3 juin.
• Le patineur de vitesse sur courte piste, François Hamelin, a annoncé sa retraite de la compétition le 5 juin. Âgé de 31 ans, le Julievillois tourne donc la page sur sa carrière sportive afin de se consacrer à sa jeune famille et à son autre « bébé », son projet d’agence d’athlètes, Balboa Sports.
• L’époque de la Nouvelle-France a repris vie devant les yeux admiratifs des spectateurs à l’occasion d’un événement bien spécial, la Journée de l’histoire : Pécaudy débarque à Contrecœur, alors que la population était conviée à revivre cette rude époque en compagnie du fondateur de la municipalité et de plusieurs membres de son entourage lors d’une activité qui a rappelé toute la richesse de son passé.
• Habituellement, le Tournoi de golf de la Ville de Varennes permet d’amasser entre 20 000 $ et 25 000 $ afin de soutenir différents organismes de la municipalité, mais en 2018, ce montant a littéralement explosé alors que le conseil municipal a remis à la Fondation Véro & Louis un montant record de 171 500 $! L’invitée d’honneur du souper, Véronique Cloutier, était (presque!) sans voix devant un tel succès puisque les profits de l’événement tenu le 12 juin serviront à construire la première maison de la fondation à Varennes, c’est-à-dire une résidence qui offrira un milieu de vie sécuritaire et stimulant à des adultes âgés de 21 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme.
• La jeune Rose-Marie Gagnon a seulement 9 ans, mais elle sait ce qu’elle veut et elle a beaucoup de courage! Ça faisait plusieurs années que l’élève de quatrième année de l’école primaire Ludger-Duvernay à Verchères voulait relever le Défi têtes rasées Leucan et, cette année, elle a décidé de foncer! L’objectif au départ était d’amasser 1 500 $, mais finalement, la jolie Verchèroise au cœur d’or a ramassé pas moins de 3 159 $, ce qui a causé bien des émotions à son papa, Pierre, et sa maman, Lucie, qui n’a pu s’empêcher de laisser couler quelques larmes de fierté…
• Le conseil municipal a annoncé que Varennes a procédé à la plus importante transaction de son histoire en matière de développement économique. Une promesse de vente de l’ordre de 25,3 M$ a été conclue entre la Ville et Divco pour une superficie de 6,3 millions de pieds carrés de terrains qui appartenaient autrefois à l’entreprise Pétromont. En plus du centre de distribution de Costco, Divco cumule de nombreux projets d’édifices à bureaux, de constructions industrielles, institutionnelles et commerciales. Au cœur de la zone industrialo-portuaire, Divco souhaite y développer un vaste parc industriel en lien avec la stratégie maritime du gouvernement du Québec.
• Une décision a été rendue en Cour d’appel du Québec le 21 juin dans le dossier de l’important trafic de camions lourds sur le chemin de la Butte-aux-Renards à Varennes. Le tribunal n’impose plus de limites de camionnage durant les heures normales de fonctionnement des deux entreprises visées, la carrière CRH Canada et l’usine d’enrobés bitumineux Bau-Val, entre 6 h et 18 h les jours de semaine. Toutefois, la circulation des poids lourds sera interdite sur la petite route secondaire le soir, la nuit et les fins de semaine, à moins de rares exceptions (c’est-à-dire trois samedis par année, en fournissant un préavis de 10 jours aux résidants concernés).
• Le conseil municipal a fait savoir que la montée de la Baronnie accueillera les camions lourds dès le 16 juillet à Varennes. Les camions circuleront dorénavant à l’extérieur du centre-ville et de la zone urbaine. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports du Québec a décrété que la circulation des camions sera interdite sur la montée de Picardie ainsi que sur la route 132, entre le boulevard Lionel-Boulet (route 229) et la montée de Picardie. À l’exception des livraisons locales, les camions devront emprunter la montée de la Baronnie qui relie l’autoroute 30 et la route 132.

Voilà qui conclut la première partie de ce voyage dans le temps! Le commandant annonce que vous pouvez maintenant déboucler vos ceintures de sécurité et vaquer à vos occupations normales d’ici à la deuxième partie du voyage!

Partager cet article