Les mots-croisés de La Relève

Initiative philanthropique dédiée à une plus grande valorisation du rôle de l’animal domestique dans notre société au SARS

Initiative philanthropique dédiée à une plus grande valorisation du rôle de l’animal domestique dans notre société au SARS
De gauche à droite, Dr Jérôme Del Castillo m.v., Stéphane Chevigny, Colleen Ovenden, Lucie Girard, Geneviève Desrochers, Jean-Marc Léveillé, Dre Martine Jobin m.v. et Dr Joël Bergeron m.v. (Photo : SARS)

Services Animaliers de la Rive-Sud (SARS) vient de mettre sur pied une initiative philanthropique, le Fonds Desrochers, entièrement dédiée à une plus grande valorisation du rôle et de l’apport de l’animal domestique dans notre société. Le Fonds a été nommé en l’honneur de la fondatrice du SARS,  Geneviève Desrochers. Ce fonds remplira sa mission par des investissements dans la recherche appliquée mais aussi dans le développement d’approches novatrices, d’outils et de programmes structurants avec et dans la communauté, de même que par la collaboration entre les différents acteurs du milieu.
Que ce soit par le développement des connaissances et de l’esprit critique des enfants sur la relation à l’animal de compagnie, par la recherche de produits favorisant le bien-être des animaux afin de leur assurer une longue vie en santé, par la mise en place de programmes de prévention des abandons ou par des actions appuyant l’harmonie citoyen-animal au sein d’une municipalité, pour ne nommer que celles-ci, les possibilités du Fonds sont aussi nombreuses qu’ambitieuses.
« Pour porter notre vision holistique vers un changement durable, il est impératif d’agir en amont sur les enjeux liés à la gestion animalière sur un territoire donné. Si le développement de nouvelles façons de faire et d’être avec les animaux domestiques est au cœur de la mission du Fonds, la prévention en est le pivot. Dédié tant à l’avancement des expertises et au transfert des connaissances qu’à l’évolution de la réflexion sociale, le Fonds Desrochers revêt un caractère unique au Québec par sa façon de concevoir les enjeux liés aux animaux comme un tout, et ce dans divers contextes socio-économiques et environnementaux », a déclaré la directrice générale du SARS, madame Lucie Girard.
« Soutenir le Fonds, c’est participer à un courant novateur, à une façon de faire et d’être à la fois inspirante et rationnelle qui tend vers le développement d’une société meilleure. Soutenir le Fonds, c’est s’intéresser à l’animal au-delà des circonstances de crise, au-delà de la souffrance immédiate d’un seul individu, mais bien pour l’espèce complète de ces êtres doués de vie qui ont la capacité de rendre la nôtre meilleure. Je suis très fière que mon nom y soit associé et j’espère qu’un grand nombre de citoyens partageront notre rêve d’une plus grande valorisation de l’animal domestique au sein de notre société », a ajouté Geneviève Desrochers.
Au premier jour de sa création, le Fonds Desrochers peut déjà compter sur le soutien de partenaires enthousiastes et engagés envers sa mission. Parmi ceux-ci, soulignons le Groupe de recherche en pharmacologie animale du Québec (GREPAQ) à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, à Saint-Hyacinthe, Intersand, une entreprise vouée au développement de produits favorisant le bien-être animal, et Engage, Éducation en bien-être animal. De plus, le Fonds compte sur de précieux ambassadeurs, dont le Dr Joël Bergeron m.v., président sortant de l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec, Dre Martine Jobin m.v., et Jean-Marc Léveillé.

Partager cet article