Nouvelle Chaire de recherche sur l’amélioration de la qualité et la sécurité des soins aux personnes atteintes de cancer

Nouvelle Chaire de recherche sur l’amélioration de la qualité et la sécurité des soins aux personnes atteintes de cancer

La professeure Dominique Tremblay, titulaire de la nouvelle Chaire au Centre de recherche – Hôpital Charles Le Moyne.

Au Centre de recherche – Hôpital Charles-Le Moyne

Une nouvelle Chaire de recherche sur l’amélioration de la qualité et la sécurité des soins aux personnes atteintes de cancer vient d’être lancée au Centre de recherche – Hôpital Charles-Le Moyne. La professeure Dominique Tremblay en est la titulaire. Celle-ci est professeure à l’École des sciences infirmières à la Faculté de médecine et des sciences de la santé à l’Université de Sherbrooke. « Les projets de la Chaire s’inscrivent dans la continuité des travaux que j’ai déjà réalisés sur l’organisation des services en cancérologie et le renouvellement des pratiques professionnelles en sciences infirmières. Avec tout un réseau de partenaires, j’ai conçu des stratégies d’échange permettant de bien saisir les enjeux et les préoccupations des personnes atteintes de cancer et leurs proches. La Chaire permettra de canaliser ces échanges entre les décideurs politiques, les professionnels de la santé, la personne atteinte de cancer et sa famille », explique cette chercheuse.
Certains résultats des travaux de la professeure Tremblay permettent déjà de cerner les forces du réseau de soins ainsi que les occasions d’amélioration et d’innovation. « Dans les dernières années, nous avons mieux défini le rôle des infirmières pivots et précisé les effets positifs sur la promptitude de l’accès aux soins. Cela nous a permis d’identifier les meilleures pratiques d’intégration des soins. C’est encourageant pour l’avenir », mentionne-t-elle.
À terme, la Chaire permettra de rendre l’expérience des personnes atteintes de cancer plus positive tout au long du parcours de soins, d’améliorer l’accès à des soins de qualité et sécuritaires, de promouvoir et d’évaluer la valeur ajoutée des interventions proposées par l’équipe soignante et de créer des environnements de soins plus humains favorables à la santé.
Don
La Fondation Hôpital Charles-LeMoyne s’est engagée à remettre 1 M$ sur cinq ans pour les travaux de cette chercheuse. « Nous tenons aujourd’hui à remercier publiquement la Fondation qui, grâce à cette généreuse contribution, permettra à la professeure Tremblay de poursuivre ses recherches plus que pertinentes et bénéfiques pour la population de la Montérégie et du Québec. Ces études ainsi que leurs retombées sont ancrées dans le quotidien des personnes atteintes de cancer et de leurs proches, ayant réellement un impact sur leur qualité de vie », ajoute la professeure Maryse Guay, directrice du CR-CSIS.
« La Fondation est heureuse d’offrir un soutien financier qui permet à nos chercheurs de demeurer chefs de file dans leur domaine. Cet appui majeur est d’abord et avant tout un investissement qui élève les pratiques pour le plus grand bénéfice du savoir et du mieux-être », ajoute Nathalie Boudreau, directrice de la Fondation Hôpital Charles-LeMoyne.
Le cancer est un fléau qui ne cesse de gagner du terrain à l’échelle de la planète. Les statistiques les plus récentes démontrent qu’une personne sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie. Parmi celles-ci, une personne sur quatre en décédera.