L’équipe de l’ÉTS termine en quatrième place à la Formula Sun Grand Prix 2017

L’équipe de l’ÉTS termine en quatrième place à la Formula Sun Grand Prix 2017

Les membres de l'équipe de l'ÉTS et leur véhicule solaire Éclipse 9.

L’équipe de l’École de technologie supérieure a fait belle figure lors de la Formula Sun Grand Prix 2017 qui s’est tenue du 3 au 8 juillet dernier sur le circuit des Amériques à Austin, au Texas. Ce groupe d’étudiants membres du club du véhicule solaire Éclipse 9 ont décroché la quatrième position à cette épreuve à laquelle se sont mesurées 17 équipes du Canada et des États-Unis. Le Bouchervillois Anthony Riendeau, du cégep du Vieux-Montréal, est le capitaine des étudiants de l’ÉTS. Démontrant une attitude positive au cours de l’épreuve, son groupe a raflé le prix du meilleur esprit sportif. « Nous sommes vraiment très contents de ce prix. Il donne une bonne dose de motivation à l’équipe afin de poursuivre la conception et la fabrication de notre nouveau véhicule, Éclipse X, avec lequel on compétitionnera l’an prochain lors de l’American Solar Challenge 2018 », a mentionné l’étudiant bouchervillois.
Le circuit des Amériques s’étend sur 5,5 km. Spécialement développé pour la Formule 1, il compte une vingtaine de virages, deux longues lignes droites et plus de 40 mètres de dénivellation. Les véhicules solaires des universités participantes devaient réaliser un maximum de tours en une période de vingt-quatre heures réparties sur trois jours. Trois pilotes de l’ÉTS se sont partagés cette responsabilité : Mathieu Lecours, de Boucherville, Pascal Chouinard et Philippe Skidds.
La participation de l’équipe de l’ÉTS s’est déroulée en dents de scie au cours des trois journées de compétition. Au départ, elle a décroché le deuxième rang, après avoir terminé 71 tours de piste et enregistré deux pénalités. Le deuxième jour, elle a ajouté 66 tours à son cumul tandis que le lendemain elle a fait face à un bris de moteur, ce qui la conduit à ne réaliser que 39 tours de piste supplémentaires. Avec ce résultat, l’équipe s’est retrouvée tout juste derrière celle de Polytechnique Montréal.
Une page se tourne maintenant puisque cette compétition aura été la dernière pour le prototype Éclipse 9. Les étudiants travaillent désormais sur un nouveau modèle de véhicule alimenté uniquement par l’énergie solaire nommé Éclipse X dont la conception est en cours depuis l’automne 2016. L’accent sera mis sur des améliorations à l’aérodynamisme du véhicule, ce qui permettra à ce nouveau prototype d’être 75 % plus efficace que son prédécesseur. L’équipe se montre optimiste pour ses prochaines compétitions!