Inauguration du nouveau centre de services au parc des Îles-de-Boucherville

Inauguration du nouveau centre de services au parc des Îles-de-Boucherville

Les invités d'honneur en compagnie de l'équipe du parc des Îles-de-Boucherville.

La direction de la SEPAQ au parc des Îles-de-Boucherville a inauguré le 23 janvier le centre de services récemment construit sur l’île Sainte-Marguerite. Cette inauguration s’est tenue en présence du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, de la députée de Laporte, Nicole Ménard et du président-directeur général de la SÉPAQ, John Mackay. Le nouveau bâtiment dont l’architecture met en valeur le bois a été construit en 2016 et 2017 au coût de 3,1 M $. Il est doté d’un poste d’accueil et d’information, d’une zone découverte du parc, d’une boutique nature, d’une aire de restauration et des installations sanitaires.
« C’est avec fierté que je cite ce bâtiment en véritable exemple en ce qui a trait à l’utilisation du bois pour une infrastructure, conformément aux principes directeurs de la Charte du bois du gouvernement du Québec », a mentionné le ministre présent. Rappelons que la firme Smith Vigeant Architectes, responsable de la conception des plans, a remporté trois honneurs pour la qualité de son travail sur cette construction : l’American Architecture Prize 2017 en architecture récréative, en autre architecture et le prix d’excellence secteur non résidentiel en conception structurale en bois et en construction en bois. Le design du bâtiment est d’ailleurs remarquable.
De son côté, la députée Nicole Ménard a indiqué que la présence du parc des Îles-de-Boucherville à proximité de Montréal permettait aux citoyens de se rapprocher de la nature. « J’invite les gens de la région métropolitaine et de tout le Québec à venir profiter des nombreuses activités qui y sont offertes au gré de nos quatre saisons. » À titre d’exemple, elle a cité les promenades à vélo dans les sentiers et le circuit de l’archipel en kayak.
Camping
Depuis trois ans, la SEPAQ a mis en place des infrastructures de camping dans les parcs nationaux afin d’accueillir les visiteurs attirés par ce mode d’hébergement. «Ce service gagne en popularité d’année en année mais la capacité d’accueil est beaucoup plus grande que l’utilisation observée actuellement », note la tête dirigeante de la SÉPAQ, John Mackay. Au parc des Îles-de-Boucherville, le taux d’occupation au cours de la dernière saison a été de 24% pour les 50 sites de camping sans service, 46% des sites dits « prêts à camper » et 48% des 15 emplacements réservés aux tentes roulottes et véhicules récréatifs.
La vaste majorité des utilisateurs du camping proviennent de la région de Montréal, à l’exception des propriétaires de véhicules récréatifs qui résident à l’extérieur. Ceux-ci s’installent à cet endroit pour entreprendre des visites touristiques dans la région métropolitaine. La direction du parc des Îles-de-Boucherville envisage une stratégie pour attirer davantage de campeurs au cours des prochaines saisons.

Intérieur du centre de services
Extérieur du bâtiment