Deuxième partie de la rétrospective des événements de l’année 2017 dans la MRC

Deuxième partie de la rétrospective des événements de l’année 2017 dans la MRC

Crédit photo : iStock

Dans le temps des Fêtes, il y a plein de traditions et l’une d’entre elles c’est la rétrospective des événements de l’année qui vient de se terminer. Voici donc la deuxième partie des faits marquants de 2017 dans la MRC.

JUILLET
• Lors de l’assemblée publique du 3 juillet dernier, le maire de Varennes, Martin Damphousse, a expliqué aux citoyens présents que la hausse du niveau de l’eau dans le fleuve Saint-Laurent n’était pas que le résultat des pluies particulièrement abondantes des dernières semaines. Il a précisé qu’en raison du niveau anormalement élevé des Grands Lacs à cette période-ci de la saison, les vannes du barrage de Cornwall, situé sur le lac Ontario, ont été ouvertes, ce qui a fait monter le niveau de l’eau sur tout le fleuve, dont à Varennes, Verchères et Contrecoeur. Des mesures effectuées en juillet ont indiqué que le niveau de l’eau du Saint-Laurent est plus haut de six pieds par rapport à l’an dernier à pareille date.
• Selon le plus récent palmarès du magazine MoneySense, Sainte-Julie est l’une des meilleures villes au Canada pour élever des enfants en 2017. Se basant entre autres sur des critères comme l’accessibilité à un médecin de famille et aux services de loisirs, le revenu familial, le taux de chômage et l’accès à la propriété, le palmarès de la publication entièrement électronique indique que Sainte-Julie est au 24e rang des meilleures villes au Canada pour les familles désirant élever leurs enfants et au 18e rang à l’échelle de la province. Les jeunes seraient d’ailleurs en grand nombre sur le territoire julievillois puisqu’on indique que les moins de 15 ans constitueraient 20,6 % de la population.
• Au cours de l’été, la Ville de Contrecœur a reçu sa certification Municipalité amie des aînés du ministère de la Santé et des Services Sociaux du Québec. Cette reconnaissance souligne la qualité de la démarche entreprise par la Ville de Contrecœur afin de permettre aux personnes aînées de « bien vieillir » tout en restant actives dans leur communauté.
• Le conseil municipal de la Ville de Varennes a procédé, le 8 juillet, à l’inauguration du terrain de baseball synthétique du parc du Pré-Vert. Il s’agit de la première installation de ce genre au Québec!
• Les municipalités de Calixa-Lavallée et Verchères ont appris une bonne nouvelle en plein cœur de la saison estivale puisque les gouvernements du Canada et du Québec investiront plus de 514 000 $ pour la construction de bâtiments de service et de loisirs dans ces deux localités.
AOÛT
• Chassés et traités de squatteurs par le gouvernement du Québec qui considère qu’ils occupent illégalement leur terre, 53 résidents et leurs familles refusent de quitter l’île Sainte-Thérèse. Ils sont même déterminés à se rendre devant les tribunaux pour faire reconnaître leurs prétendus droits acquis de propriété sur la petite île située juste en face de Varennes, et où ils passent leur été depuis des décennies. Propriétaires ou squatteurs ? Le dossier fait des vagues plus que jamais.
• Tant que le dossier des occupants sans papiers de l’île Sainte-Thérèse ne sera pas réglé, le projet de faire de ce territoire un grand parc récréotouristique demeurera sur la glace. Le maire Martin Damphousse a expliqué que cette problématique, qui n’est pas du ressort de la Ville et qui est judiciarisée, ne permettait pas d’aller plus loin dans le projet de parc annoncé conjointement, il y a quatre ans, par lui et les maires de Repentigny et de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, ainsi que par les députés des deux rives.
• La Verchèroise Karine Gingras-D’Anjou se prépare pour l’ascension du Kilimandjaro, du 29 septembre au 11 octobre 2018. N’étant pas une grande adepte de la randonnée pédestre et du camping, ce sera pour elle tout un défi à relever! Pratiquant le métier d’agente de service correctionnel, la femme de 34 ans est habituée à vivre dans l’action et sur l’adrénaline. Il y a quelques années, elle inscrivait sur sa « bucket list » qu’elle désirait relever un grand défi; monter le Kilimandjaro en est tout un!
• Un retour aux études est un objectif de taille. Par où commencer? Le livre de la Julievilloise Sara Savoie et de sa collaboratrice Lyne Rhéaume, intitulé « C’est décidé, je retourne aux études! » se veut un guide qui offre une réflexion dynamique sur la connaissance de soi, sur le parcours à réaliser avant d’effectuer un retour scolaire, tout en mettant les chances de son côté pour réussir ce projet.
• Le pôle d’innovation en matière d’énergie verte et renouvelable situé dans le Novoparc de Varennes (dans l’ancien parc pétrochimique) continue de se développer et voilà que le plus important producteur d’éthanol au Canada, Greenfield Global, a annoncé en août qu’il préparait une étude de faisabilité afin d’accroître la production de biocarburants durables à sa bioraffinerie de Varennes. Si cette étude s’avère concluante, la capacité de l’usine varennoise pourrait augmenter de 70 %, passant de 170 millions de litres par année à 300 millions, a fait savoir la direction de l’entreprise.
• Actuellement, plus de 20 % des maires et près de 30 % des conseillers municipaux au Québec sont des femmes. Dans les deux tiers des conseils municipaux, les femmes sont minoritaires, voire absentes. Afin d’inciter davantage de femmes à se lancer en politique municipale, la vice-première ministre et ministre responsable de la Condition féminine, Lise Thériault, a nommée récemment Caroline St-Hilaire, mairesse de la Ville de Longueuil, comme ambassadrice du volet féminin de la campagne Présentez-vous du gouvernement du Québec.
• Les sourires étaient nombreux lors de la conférence de presse annonçant que le gouvernement du Québec accordait une aide de près de 10 millions de dollars pour l’agrandissement de l’école des Cœurs-Vaillants à Contrecoeur et de Ludger-Duvernay à Verchères.
• La salle du conseil était remplie à pleine capacité, le 21 août, et on remarquait tout particulièrement une vingtaine de citoyens du chemin de la Butte-aux-Renards, exaspérés par le bruit et les vibrations des 800 à 900 camions qui transportent chaque jour de la pierre de la carrière Demix Agrégats pour la construction du futur échangeur Turcot à Montréal. Au cours de la rencontre, le maire a indiqué que la Ville veut adopter un règlement pour limiter le camionnage de nuit dans certains secteurs de la municipalité; étudier deux chemins de contournement pour que ces citoyens subissent moins de désagréments et finalement demander que la police soit plus présente pour faire respecter les limites de vitesse dans ce secteur.
• Âgé de 33 ans, Charles Hamelin tenait à se qualifier pour les Jeux olympiques qui se tiendront en 2018 à PyeongChang, en Corée du Sud, car il sait que sa quatrième participation au grand rendez-vous sportif planétaire est sûrement sa dernière…en tant qu’athlète du moins! Lors de la cinquième et dernière journée des Sélections de l’équipe courte piste 2018 disputées à l’aréna Maurice-Richard de Montréal, le 20 août, le Julievillois a eu la confirmation de la bonne nouvelle, lui qui a remporté quatre médailles olympiques depuis les Jeux de 2006 à Turin, en Italie.
• Les enfants représentent plus du quart de la population de Saint-Amable et c’est pour cette raison que la Ville prend tout particulièrement en considération les besoins de ces jeunes citoyens lors de la prise de décisions, de l’adoption de politiques, de la mise sur pied de programmes et de la réalisation de projets. Ils étaient particulièrement à l’honneur le 27 août alors que l’on procédait au renouvellement de l’accréditation Municipalité Amie des Enfants.
• Les Championnats du monde de cyclisme sur piste juniors se tenaient au vélodrome Fassa Bortolo à Montichiari en Italie, du 23 au 27 août, et la Contrecoeuroise Laurie Jussaume a fait belle figure! D’entrée de jeu, la Québécoise et ses coéquipières de poursuite par équipe, Erin Atwell, Maggie Coles-Lyster et Ali Van Yzendoorn, ont battu le record canadien lors de la première journée de compétition. Quelques jours plus tard, l’athlète a participé à deux épreuves. En poursuite individuelle, elle s’est emparée de la sixième place et réalisé un nouveau record canadien dans cette épreuve, inscrivant un chrono de 2 minutes 24,838 secondes.
SEPTEMBRE
• C’est avec beaucoup de déception que François Hamelin a été forcé de se retirer lors de la dernière journée de compétition des Sélections de l’équipe sur courte piste 2018 qui se sont déroulées du 12 au 20 août à Montréal. Toutefois, le Comité olympique canadien et Patinage de vitesse Canada ont annoncé que le Julievillois de 30 ans fait partie des dix athlètes et des deux entraîneurs nommés à titre provisoire pour représenter Équipe Canada en patinage de vitesse sur courte piste en vue des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang, en Corée du Sud.
• La retraite c’est fait pour se reposer un peu, mais il arrive que l’on soit encore plus actif à cette période de notre vie et c’est le cas de Marien Landry qui, depuis six ans maintenant, construit des écoles au Guatémala et s’occupe d’une association pour les enfants handicapés de l’endroit. Ses gestes généreux ne sont pas passés inaperçus puisque le Verchèrois sera honoré pour son engagement humanitaire par le Syndicat des travailleurs de l’acier d’Amérique du Nord lors d’un gala tenu à Pittsburgh, aux États-Unis.
• La devise de Contrecoeur est « À cœur vaillant rien d’impossible » et le parcours politique de la mairesse Suzanne Dansereau est bien à l’image de cette maxime… Sauf que son cœur, bien que vaillant, est passé par toute la gamme des émotions le 13 septembre alors que se déroulait une soirée reconnaissance surprise en son honneur étant donné qu’elle a fait savoir qu’elle ne solliciterait pas de nouveau mandat lors des prochaines élections municipales…
• L’Institut d’administration publique de Québec (IAPQ) a dévoilé les noms des équipes finalistes des Prix d’excellence de l’administration publique du Québec. L’équipe de l’école primaire L’Arpège à Sainte-Julie a été nommée parmi les trois finalistes dans la catégorie Éducation, grâce à son projet de stratégie numérique proactive qui a révolutionné les façons d’apprendre à l’école.
• En décembre 2015, le conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal a adopté une résolution invitant ses 82 municipalités à signifier leur intention d’interdire l’utilisation des sacs de plastique à usage unique à l’échéance du 22 avril 2018, soit le Jour de la Terre. Toutefois, étant donné que la MRC de Marguerite-D’Youville est souvent à l’avant-garde en ce qui concerne les questions environnementales, ses responsables ont décidé de devancer cette échéance au 1er janvier 2018.
• La pression s’accentue sur le gouvernement afin de diminuer la congestion routière sur l’autoroute 30. La Chambre de commerce et d’industrie de la Rive‐Sud (CCIRS), sous la plume de sa présidente, Catherine Brault, a envoyé une lettre intitulée « Autoroute 30 : il est urgent que le gouvernement agisse dès maintenant! ». Celle-ci est également signée par des dizaines de maires de la région, dont ceux de la MRC, Daniel Plouffe, de Calixa-Lavallée, Suzanne Dansereau, de Contrecoeur, François Gamache, de Saint-Amable, Suzanne Roy, de Sainte-Julie, Martin Damphousse, de Varennes, et Alexandre Bélisle, de Verchères.
OCTOBRE
• Au terme de la période prévue pour produire une déclaration de candidature en vue des élections municipales, soit le 6 vendredi octobre à 16 h 30, quatre des six maires de la MRC de Marguerite-D’Youville ont été élus par acclamation, soit Suzanne Roy à Sainte-Julie, Martin Damphousse à Varennes, Alexandre Bélisle à Verchères et Daniel Plouffe à Calixa-Lavallée.
• Le 2 octobre, Metro et le Groupe Jean Coutu ont confirmé leur intention de se regrouper afin de créer un géant québécois du commerce de détail qui réalisera des revenus annuels de l’ordre de 16 milliards de dollars. Lors de l’assemblée publique tenue le lundi 2 octobre à Varennes, le maire Martin Damphousse a expliqué qu’il avait contacté des dirigeants du Groupe Jean Coutu à la suite de cette annonce et on lui a précisé que ce regroupement amènerait plus d’une centaine d’emplois à Varennes à moyen terme.
• La fierté sera au cœur des célébrations du 350e anniversaire de fondation de Contrecoeur et celles-ci battront le rythme tout au long de l’année 2018. Et quand on est fiers, on doit inviter de la grande visite, car il faut que cet anniversaire marque les générations et c’est pourquoi la Corporation des fêtes du 350e a fièrement annoncé la venue prochaine, entre autres, des Cowboys fringants, Paul Daraîche, Kaïn, La Bottine Souriante et Marc Hervieux, rien de moins!
• Danielle Lafond et Benoit Brouillette ont célébré l’ouverture officielle du siège social de Labplas à Sainte-Julie, construit au coût de sept millions de dollars. Partenaires et employés ont participé à cette soirée afin de souligner également les 30 années d’affaires, d’innovation et la croissance soutenue de l’entreprise.
• La Municipalité de Verchères demande le retrait des projets de règlements d’application de la Loi sur les hydrocarbures adoptée en décembre 2016 sous le bâillon et la suspension de cette loi. Ces règlements et cette loi ouvrent la voie à l’exploitation des hydrocarbures avec fracturation hydraulique dans tout le Québec par des compagnies pétrolières et gazières.
• Cité 3000 à Contrecoeur accueille son premier projet commercial : le quincaillier Canac s’installe et créera 100 emplois. L’entreprise se porte acquéreur d’un lot de terrain de 370 000 pieds carrés pour y construire, dès 2019, un magasin-entrepôt doté d’une superficie de 40 000 pieds carrés pour la portion magasin détaillant et 30 000 pieds carrés pour la portion entrepôt. Le coût de construction est évalué à six millions $.
• Le 12 octobre, Michel Picard, député de Montarville, a annoncé près de 850 000 $ à deux entreprises de Montarville au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique. L’Imprimerie Sainte-Julie et MIIP, de Sainte-Julie également, misent sur l’innovation pour croître et créer des emplois en Montérégie afin d’améliorer leur productivité et commercialiser leurs produits novateurs.
• L’affaire du producteur déchu d’Hollywood, Harvey Weinstein, a eu des répercussions énormes un peu partout à travers la planète et même au Québec avec les accusations portées contre les producteurs Éric Salvail et Gilbert Rozon, entre autres. Les dénonciations se poursuivent depuis ce temps et elles pourraient créer encore d’autres secousses… Dans la région, la député péquiste de Marie-Victorin, Catherine Fournier, originaire de Sainte-Julie, a voulu que le gouvernement pose des gestes concrets afin d’aller plus loin, d’aider les victimes et de sensibiliser encore plus la population pour que le silence ne protège plus ces prédateurs.
NOVEMBRE
• Le Centre sur la productivité et la prospérité – Fondation Walter J. Somers propose un bilan des administrations sortantes sur la base des rapports financiers des 1 110 municipalités de la province. Dans la région, deux villes se sont particulièrement illustrées dans ce palmarès. À Sainte-Julie, les dépenses municipales par habitant en 2016 s’élevaient à 1 384 $, alors que la moyenne dans la catégorie des villes de 25 000 à 49 999 habitants est de 1 775 $, ce qui lui vaut le 3e rang dans sa catégorie. Sa voisine, Saint-Amable, fait également belle figure puisque les dépenses municipales par citoyen en 2016 se chiffraient à 1 085 $ $, soit bien en bas de la moyenne de 1 782 $/habitant dans la catégorie des villes de 10 000 à 24 999 âmes, ce qui lui permet de se hisser au 4e rang de son groupe.
• Chaque élection réserve son lot de surprises et c’est à Saint-Amable qu’est survenue la plus grande d’entre elles alors que les candidats de Vision Équipe Stéphane Williams ont complètement balayé la formation Essor du maire sortant François Gamache, occupant du même coup le poste de maire et les six sièges de conseillers municipaux. À la mairie, la victoire de Stéphane Williams était sans équivoque puisqu’il a obtenu plus de 70 % des votes sur son adversaire.
• Il y avait une course à trois pour succéder à Suzanne Dansereau à la mairie de Contrecoeur. Lors du dévoilement des résultats, la conseillère sortante, Maud Allaire, a pris les devants à la mairie et son avance n’a pas cessé de progresser tout au long de la soirée, se taillant une majorité de 261 voix sur son plus proche rival (1 424 votes pour Maude Allaire, 1 163 pour Ronald Leclaire et 654 pour Joëlle Bissonnette).
• Au terme du scrutin du 5 novembre, Suzanne Roy et Martin Damphousse ont pu compléter leur équipe respective au sein du conseil municipal. À Verchères, trois nouveaux élus ont fait leur entrée au conseil municipal, soit Benoit Marotte, qui l’a emporté par 13 voix seulement sur Micheline Lagarde dans le district 1; Carole Boisvert (39,04 %des suffrages), qui est sortie victorieuse d’une lutte à cinq dans le quartier 2 et, finalement, Jarrod Gosselin (62,64 % des votes) a devancé le conseiller sortant Luc Fortin (37,36 % des votes).
• Institution établie depuis une trentaine d’années, la Clinique médicale Pierre-Boucher, située non loin de l’hôpital du même nom, vient d’obtenir le statut de super-clinique. Le ministre de la Santé et des Services de sociaux, Gaétan Barrette et sa collègue Lucie Charlebois, ministre responsable de la Montérégie, étaient de passage à cet établissement en novembre pour confirmer ce changement. Il s’agit de la troisième super-clinique en Montérégie après celles de Greenfield Park et de Delson, situées toutes deux sur la Rive-Sud.
• Près de 80 personnes étaient rassemblées dans le parc Jean-Marie-Moreau pour l’inauguration officielle du buste à l’effigie de Ludger Duvernay afin rendre hommage à un citoyen d’exception et commémorer cette année le 165e anniversaire de la mort de ce natif de Verchères, ainsi que le 180e des événements des Patriotes de 1837-1839.
• En novembre, ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a honoré les 23 personnes ayant accompli un acte exceptionnel en 2015, alors que 11 personnes ont reçu la médaille du civisme, dont Carole Rhéaume, à titre posthume, et 12 ont obtenu la mention d’honneur. Rappelons qu’en mars 2015, l’infirmière varennoise et un autre bon samaritain ont été happés par une automobile après être sortis de leur véhicule afin d’aller porter secours aux occupants d’une voiture accidentée sur l’autoroute 10 à Eastman, en Estrie. La femme de 47 ans et mère de deux enfants a succombé à ses blessures peu de temps après le choc, alors que l’autre secouriste, également dans la quarantaine, a souffert de blessures au bas du corps sans que sa vie ne soit en danger.
• Le 21 novembre, la Fondation Véro & Louis a annoncé que sa toute première maison pour les adultes de 21 ans et plus vivant avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA) sera bâtie à Varennes, un projet qui tenait particulièrement à cœur au maire de Varennes et à sa collègue, la conseillère Brigitte Collin, qui subvient aux besoins de son fils, Marc-André, 28 ans, qui vit avec un TSA.
• La mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, est de nouveau élue à la préfecture de la MRC de Marguerite-D’Youville.
• Le 14 novembre, un homme de Contrecoeur a senti de fortes douleurs à la poitrine et il a appelé le 9-1-1 afin de se rendre à l’hôpital d’urgence. Toutefois, il a dû attendre 33 longues minutes avant que les secours arrivent enfin car aucune ambulance n’était disponible dans le secteur de Sorel-Tracy ou dans les territoires limitrophes. C’est de Saint-Bruno-de-Montarville que l’ambulance la plus proche a été dépêchée sur les lieux… Si l’homme était conscient lors de son appel téléphonique, il ne l’était plus quand les secours sont arrivés et, malgré les efforts des premiers répondants, il était en arrêt cardiorespiratoire…
• Quelques jours plus tard, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Gaétan Barrette, a annoncé un investissement de 28,2 M$ pour le rehaussement des services ambulanciers afin d’améliorer l’efficacité des services préhospitaliers d’urgence. En ce qui concerne plus précisément le corridor Varennes-Beloeil, deux ambulances viendront en renfort à l’effectif en place, soit un ajout de 7 509 heures de service.
• L’entreprise Terracam de Sainte-Julie appuie la nation cubaine en faisant don d’un camion spécialisé afin d’aider à la reconstruction de Cuba après les ravages de l’ouragan Irma.
DÉCEMBRE
• La « retraite » aura été de très courte durée pour l’ancienne mairesse de Contrecoeur, Suzanne Dansereau, puisqu’elle a confirmé le 4 décembre qu’elle portera les couleurs de la Coalition Avenir Québec (CAQ) lors des prochaines élections provinciales dans la circonscription de Verchères, alors qu’elle affrontera notamment le député péquiste, Stéphane Bergeron.
• Le Gala Prix Reconnaissance Canada 150 a rassemblé près de 200 personnes au Centre Marcel-Dulude de Saint-Bruno, le 3 décembre. L’événement avait pour objectif de souligner l’apport des citoyens de la circonscription de Montarville par leurs réalisations, leurs exploits et leurs différents impacts dans la communauté. Les représentants de Sainte-Julie ont fait belle figure puisque six Julievillois ont ainsi été honorés, soit la jeune écolière et entrepreneure en herbe Léa-Rose Brouillard, le champion de natation Jérémy Tremblay, l’organisme L’Envolée, représenté par sa directrice générale, Chantal Brais, le bénévole du Club Lions Richard Greaves, le président du conseil d’administration du Centre de la culture et du sport de Sainte-Julie et trésorier de la Maison des jeunes, Jean-Luc Dalpé, ainsi que le renommé artiste multidisciplinaire Toussaint Riendeau.
• L’économie de Varennes est toujours en effervescence. En huit ans, 87 nouvelles entreprises ont ouvert leurs portes à Varennes, dont le Groupe Jean Coutu, ce qui représente près de 3 000 emplois sur son territoire. Pourtant, malgré ce bouillonnement, les membres de la Chambre de commerce et d’industrie de Varennes (CCIV) ont voté pour sa dissolution le 7 décembre dernier.
• Selon un article publié le 14 décembre dans La Presse +, la journaliste Hélène Baril indiquait que le gouvernement du Québec aurait accordé une aide financière de 38 millions de dollars à Enerkem et son partenaire Ethanol Greenfield pour construire à Varennes une usine de biocarburant à partir de matières non recyclables et non compostables. Cette aide serrait versée sous deux formes : une subvention de 18 millions par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, alors qu’Investissement Québec souscrira 20 millions au capital-actions d’Enerkem. Rappelons à ce sujet que, lors de l’annonce du projet en 2012, le gouvernement fédéral avait promis pour sa part une aide financière de 40 millions de dollars.
• La MRC de Marguerite-D’Youville en deuil d’un grand homme, Marc St-Cerny, décédé le 14 décembre. À titre de maire de Verchères, M. St-Cerny a siégé au conseil de la MRC pendant plusieurs années avant de devenir préfet de 1984 à 1989. En 2006, il a été nommé membre du comité consultatif agricole de la MRC. En 2008, il est élu représentant du domaine communautaire du conseil d’administration du CLD de Marguerite-D’Youville et vice-président du comité exécutif.
• La Ville de Sainte-Julie a adopté en décembre la version 2018 de son Plan d’action à l’égard des personnes handicapées. Ce plan d’action annuel contient plusieurs mesures favorisant l’accessibilité universelle. Les actions prévues incluent notamment des interventions relatives à la prestation des services municipaux, l’accessibilité des bâtiments et lieux publics, la sécurité, l’offre de loisirs, la vie sociale, etc.
• En décembre, c’est également la présentation des différents budgets dans les municipalités de la MRC. Ainsi, l’augmentation des comptes de taxes pour le propriétaire d’une maison unifamiliale moyenne sera de 1 % à Varennes; 0,77 % à Saint-Amable, 1,3 % à Contrecoeur; 1,5 % à Sainte-Julie et de 1,97 % à Verchères.

Et voici donc ce qui met fin à cette rétrospective 2017. Si Donald Trump a marqué profondément 2017, espérons qu’il sera beaucoup moins en vedette en 2018!..