Le Complexe aquatique Laurie-Ève-Cormier ouvre officiellement ses portes

Le Complexe aquatique Laurie-Ève-Cormier ouvre officiellement ses portes

Les premiers utilisateurs du Complexe aquatique s'en sont donné à coeur joie dans l'eau!

Après plusieurs mois de travaux intensifs, la plus récente infrastructure sportive de Boucherville vient d’être inaugurée : le Complexe aquatique Laurie-Ève-Cormier. La Ville a choisi d’identifier ce lieu en souvenir de la jeune sauveteuse décédée un soir d’orage à l’été 2013 alors qu’elle était en devoir à la piscine Paul VI. La famille de cette dernière était présente à l’inauguration. Le père de Laurie-Ève a d’ailleurs livré un vibrant témoignage pour exprimer la fierté qu’il ressentait de voir le nom de sa fille associé à ce centre aquatique.
Accompagné de ses collègues du conseil municipal, le maire Jean Martel était visiblement heureux des résultats de la transformation de l’ancien centre sportif Pierre-Laporte. «Le projet a été livré à temps et il a coûté 1,5 M $ de moins que ce qui avait été prévu», a-t-il laissé savoir aux invités présents. La réalisation du complexe se chiffre globalement à 30,5 M $ plutôt qu’à 32 M $.
Les deux piscines principales ont également été nommées en l’honneur de deux citoyens émérites de Boucherville. Celle dédiée à l’entraînement des athlètes (10 couloirs) porte le nom de bassin Sandrine-Mainville, l’athlète médaillée de bronze aux Jeux olympiques d’été de Rio 2016, lors de l’épreuve du relais féminin 4 X 100 mètres style libre tandis que l’autre à vocation récréative (8 couloirs) se nomme bassin Paul Daemen. Anciennement membre du club Les petits baigneurs de Boucherville, Paul Daemen a fréquenté la piscine municipale presque au quotidien durant 50 ans jusqu’à la fin de sa vie en 2015, à l’âge de 94 ans.
La nouvelle salle de pratique du Club de judo de Boucherville s’intègre aussi à ce bâtiment : elle a pour nom le dojo Marcel-Bourelly, en référence au fondateur de cet organisme sportif. Celui-ci a mis sur pied le Club de judo en 1970. Il a formé plus de 50 ceintures noires en carrière.
Le Complexe aquatique comprend aussi une salle d’entraînement et des bureaux administratifs modernes installés dans un environnement lumineux et moderne.
En franchissant le seuil de l’entrée, les visiteurs peuvent admirer une oeuvre photographique de grand format intitulée La lumière des lieux, de l’artiste Bertrand Carrière. La Ville avait lancé un concours pour répondre aux critères de la Politique d’intégration des arts à l’architecture. Choisie par un jury, l’oeuvre de M. Carrière attire le regard de par la qualité de ses images et son envergure.

L’inauguration du Complexe aquatique Laurie-Ève-Cormier s’est déroulée en présence de nombreux invités.