Verchères 350

Au tour du PLQ de se lancer dans la bataille électorale dans Marie-Victorin

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Au tour du PLQ de se lancer dans la bataille électorale dans Marie-Victorin
Émilie Nollet

Une nouvelle candidature s’ajoute à la liste des prétendants au poste de député de la circonscription de Marie-Victorin à Longueuil. Émilie Nollet sera la candidate du Parti libéral du Québec. Il s’agit d’une nouvelle venue en politique et elle a été officiellement désignée et présentée lors du congrès du PLQ qui se tenait à Québec la fin de semaine dernière.
Mme Nollet est chercheure de l’Université Saint-Paul d’Ottawa, selon Radio-Canada.
La femme de 35 ans n’habite pas la circonscription de Marie-Victorin, mais réside plutôt dans le secteur Saint-Henri-Sainte-Anne à Montréal.
Elle tente l’aventure dans Marie-Victorin, une circonscription qui n’a pas élu un libéral depuis près de 40 ans alors que dans une élection partielle, en 1984, l’ex-curé Pratt l’avait emporté avant d’être battu l’année suivante par la péquiste Cécile Vermette. En fait, Marie-Victorin a longtemps été considéré comme un château fort pour le PQ et même en 2017, c’est Catherine Fournier qui avait été élue sous la bannière péquiste. Le candidat du Parti libéral était arrivé en quatrième position seulement. À ce jour, deux autres candidats sont connus, soit Pierre Nantel (pour le PQ) et Martine Ouellet , cheffe de Climat Québec.



Partager cet article