Verchères 350

Le PQ de Verchères bien présent au Congrès d’orientation à Trois-Rivières

communiqué
Le PQ de Verchères bien présent au Congrès d’orientation à Trois-Rivières
C’est au retour du deuxième Congrès d’orientation tenu à Trois-Rivières que les représentants du PQ de Verchères ont souligné leurs appréciations de l’événement, du contenu et du déroulement.

C’est au retour du deuxième Congrès d’orientation tenu à
Trois-Rivières que les représentants du PQ de Verchères ont souligné leurs appréciations de l’événement, du contenu et du déroulement. Il est à noter que le PQ de Verchères y avait une des plus importantes délégations avec 4 personnes présentes et 4 autres en
virtuel.
« Cette rencontre a permis de faire le point sur ce qui différencie notre parti par rapport à tous les autres et surtout celui de la CAQ. Le Parti Québécois a un vrai projet de société :
faire du Québec un État souverain, francophone, laïc et vert, ce qui nous permet de nous démarquer nettement du parti présentement au pouvoir d’autant plus qu’il a encore prouvé, au cours des derniers jours, en refusant de souligner la fin de la monarchie à la Barbade, qu’il était finalement profondément fédéraliste. En fait, le supposé nationalisme en matière de langue, entre autres, repose sur un projet de loi très tiède, le PL 96, dénoncé par tous les experts en matière linguistique depuis son dévoilement ».
Ce Congrès d’orientation a aussi permis de faire connaître le nouveau logo du PQ. « Celui-ci est très actuel et s’inscrit dans la continuité des logos du parti de René Lévesque et Jacques Parizeau. Il démontre que le Parti Québécois n’a qu’un maître : la nation québécoise et qu’il lui sera toujours fidèle » a ajouté Bruno Lavoie, président de l’exécutif de Verchères.
Enfin, le PQ de Verchères se prépare activement pour la prochaine campagne. « Fort de ses membres et de son exécutif, représentatif du comté, nous sommes convaincus que Verchères sera de nouveau, dès octobre 2022, représenté par notre parti, le seul qui a de
grandes ambitions pour notre nation » a conclu son président.

Partager cet article