Les mots-croisés de La Relève

La MRC est récompensée pour sa gestion des matières résiduelles

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La MRC est récompensée pour sa gestion des matières résiduelles
Simon Naylor, vice-président secteur matières résiduelles de Réseau Environnement, Christiane Pelchat, PDG de Réseau Environnement, Daniel Plouffe, préfet-adjoint de la MRC de Marguerite-D’Youville, Dominic Gauthier, chargé des communications et relations publics à la MRC de Marguerite-D’Youville, Sonia Gagné, PDG de Recyc-Québec, Nicolas Turgeon, président du conseil d’administration de Réseau Environnement. (Photo : MRC)

La MRC de Marguerite-D’Youville s’est distinguée lors du 22e Colloque sur la gestion des matières résiduelles de Réseau Environnement alors que l’organisation municipale a reçu une attestation de niveau de performance 4 sur un maximum de 5, ainsi que trois étoiles qui ont été accordées en fonction du taux de valorisation et la quantité de matières résiduelles éliminées par habitant. Cela confirme notamment que les citoyens de la région n’ont de cesse de placer l’environnement très haut parmi leurs priorités.
Soulignons que ces remises de prix ont été effectuées lors de la troisième édition de la Cérémonie GMR Pro qui récompense les municipalités membres du programme d’excellence en gestion des matières résiduelles développé en 2017 avec Recyc-Québec.
Comme l’a souligné Sonia Gagné, présidente-directrice générale de Recyc-Québec, le programme d’excellence GMR Pro a pour objectif de stimuler, outiller et de reconnaître les efforts des organisations municipales qui visent la réduction des matières envoyées à l’élimination. Pour y arriver, GMR Pro mise sur l’approche participative et le partage d’expertise, et permet, au moyen d’objectifs fixés par le gouvernement et d’indicateurs définis en partenariat avec les gestionnaires municipaux, d’évaluer la performance des municipalités.
Mme Gagné a ajouté que ce programme comporte cinq niveaux de performance, chacun fixant des objectifs de plus en plus élevés. Pour la première fois, une ville a atteint le niveau cinq, soit Rivière-du-Loup, mais il est à noter également que seulement deux récipiendaires ont obtenu une attestation de niveau quatre, soit la MRC de Marguerite-D’Youville et la Ville de Sherbrooke.
Les étoiles du programme sont pour leur part déterminées en fonction de deux critères, c’est-à-dire le taux de valorisation et la quantité de matières résiduelles éliminées par habitant. La MRC de Marguerite-D’Youville, qui comprend les municipalités de Sainte-Julie, Varennes, Calixa-Lavallée, Contrecœur, Saint-Amable et Verchères, a obtenu trois étoiles lors de cette cérémonie.
« Viser l’excellence peut être un incroyable tremplin vers l’innovation », a mentionné Sonia Gagné. « Et lorsque cet engagement, cette créativité et l’exemplarité sont mis au service d’une saine gestion des matières résiduelles, c’est tout le Québec qui y gagne, à commencer par les citoyens. Bravo aux municipalités lauréates! »




Partager cet article