Les mots-croisés de La Relève

Doka Canada prend de l’expansion à Varennes

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Doka Canada prend de l’expansion à Varennes
Les équipes de Doka sont en train de construire les 11 500 mètres carrés qui abriteront une toute nouvelle installation de maintenance à Varennes.

Le secteur de la construction est en pleine relance à travers le Québec et cela a notamment des effets d’entraînement auprès d’entreprises reliées à ce secteur d’activité névralgique, comme Doka, un chef de file mondial des coffrages utilisés sur divers chantiers. L’entreprise autrichienne a ouvert à Varennes en 2018 son bureau régional avec quatre employés et elle procède actuellement à l’agrandissement de ses installations sur le boulevard Lionel-Boulet afin d’accueillir jusqu’à 25 travailleurs dès l’an prochain.
Les équipes de Doka sont en train de construire les 11 500 mètres carrés qui abriteront une toute nouvelle installation de maintenance équipée d’une cabine de lavage, de grues à flèche et de postes de travail pour le reconditionnement et le nettoyage du matériel.
« Doka Canada est en pleine croissance à Varennes avec une installation plus importante, plus moderne et à la fine pointe de la technologie. Ainsi, nous créons un milieu de travail propice au développement, en offrant à nos employés la possibilité de se perfectionner et d’évoluer sur le plan professionnel », a déclaré Markus Mitterlehner, directeur général de Doka Canada.
Le directeur général a précisé que la direction de Doka considère le Québec comme un marché stratégique, alors que la demande de coffrages augmente sur le territoire de la province. Les systèmes conçus par l’entreprise offrent aussi un processus automatisé, contribuant ainsi à faire face aux défis liés à la pénurie de main-d’œuvre dans l’industrie.
« Varennes accueille avec enthousiasme ce projet d’agrandissement de l’entreprise Doka. Il s’agit d’un investissement majeur qui contribue une fois de plus à l’essor économique varennois », a conclu pour sa part le maire de Varennes, Martin Damphousse,



Partager cet article