Les mots-croisés de La Relève

Chaque Julievillois a économisé près de 10 000 litres d’eau potable en 2020

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Chaque Julievillois a économisé près de 10 000 litres d’eau potable en 2020

20On dit souvent que les petits gestes peuvent avoir de grands impacts et c’est le cas avec la consommation de l’eau potable. Lors du dépôt du rapport annuel de la gestion de cette précieuse ressource au cours de l’assemblée publique du 5 octobre dernier, la mairesse Suzanne Roy a précisé que chaque Julievillois a économisé 26 litres par jour en 2020, ce qui est digne de mention car on parle ici d’une diminution de plus de 10 % de la consommation totale (250 litres par jour par habitant en 2019 par rapport à 224 litres en 2020).
Échelonné sur une année, cette baisse représente près de 10 000 litres par citoyen (soit 9 490 litres plus précisément) et si l’on prend l’ensemble de la population de la ville, soit environ 30 000 personnes, cela fait une économie d’eau potable de plus de 300 millions de litres à l’échelle de la municipalité! Ces chiffres sont d’autant plus surprenants que les gens étaient confinés dans leurs demeures pendant de longs mois en 2020, ce qui aurait normalement dû faire augmenter la consommation.
Ces statistiques prennent tout leur sens au lendemain de la diffusion du documentaire La goutte de trop présenté le 13 octobre dernier sur les ondes de Télé-Québec. On y apprenait notamment que les Québécois sont parmi les plus grands consommateurs de cette ressource à travers la planète puisqu’ils se retrouvent au deuxième rang mondial!
On a rappelle aussi que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que l’utilisation de 100 litres d’eau par jour par personne est suffisante pour vivre confortablement, alors qu’au Québec, on en consomme 268 litres en moyenne.
Pérennité
Le fait que l’on en utilise autant s’explique peut-être en partie parce que nous sommes entourés par cette ressource naturelle car l’eau douce occupe près de 10 % du territoire québécois et la province dispose de 3 % des eaux douces renouvelables au monde.
Ce qui est encourageant, c’est qu’en 2015, grâce aux efforts conjoints et aux actions mises en place par plus de 600 municipalités et le gouvernement, la quantité d’eau distribuée par personne au Québec avait diminué de 26 % par rapport à 2001. Et ces baisses ne cessent de se multiplier d’année en année à l’échelle de la province.
Si le chiffre de 224 litres par jour par citoyen peut sembler énorme, il ne faut pas oublier qu’il y a beaucoup de consommation d’eau dans une maison, que ce soit à cause des toilettes, de la machine à laver, des bains et douches prises par les personnes qui y demeurent, le lave-vaisselle, la piscine au cours de la saison estivale, les robinets pour boire bien sûr, mais aussi pour rincer la vaisselle par exemple, etc.
Et il ne faut pas oublier qu’il y a les fuites d’eau, comme le robinet en bas qui n’est pas bien fermé et qui coule pendant des heures, mais surtout les fuites d’eau du système d’aqueduc qui ne sont évidemment pas du ressort des citoyens, mais celle des différentes municipalités. À titre d’exemple, la Ville de Montréal estimait en 2019 qu’elle perdait près du tiers de son eau en raison des fuites et des bris, ce qui est énorme!
C’est entre autres pour cette raison que, dans le cadre de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable 2019-2025 mise en place par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, deux des trois objectifs pour l’ensemble du Québec sont la réduction de 20 % de la quantité d’eau distribuée par personne par rapport à l’année 2015 et l’atteinte d’un niveau de fuites modéré selon l’indice de l’International Water Association.
Ce sont vraiment des objectifs que l’ont peut atteindre…au goutte-à-goutte!



Partager cet article