Les mots-croisés de La Relève

L’assemblée de Contrecœur en bref: Sécurité publique et rupture de l’entente entre les sablières

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
L’assemblée de Contrecœur en bref: Sécurité publique et rupture de l’entente entre les sablières
(Photo : Sables Collette)

Voici en résumé quelques-uns des points abordés lors de la séance ordinaire qui avait lieu à l’Hôtel de Ville de Contrecœur mardi le 7 septembre dernier.

  • Lors de la séance, les conseillers ont approuvé un emprunt d’au plus 4,4 M$ pour la modification de la bretelle 117 de l’autoroute 30 Ouest, le tout, afin d’augmenter la dépense et l’emprunt pour un montant additionnel de 550 000$.
  • Les élus ont également autorisé la signature d’un acte d’achat d’une partie du lot 5 025 642. Le tout, en lien avec les besoins du Service de sécurité incendie dont les locaux du 888, Saint-Antoine ne répondent plus aux besoins;
  • Côté commandite, le conseil a versé une somme de 500$ au Club FADOQ pour l’organisation du brunch de Noël pour les aînés de Contrecœur qui aura lieu le 18 décembre prochain;
  • L’équipe de hockey Sénior Les Mustangs a pour sa part reçu une commandite de 5000$ pour la création de la nouvelle équipe, le tout, par le biais d’achat de chandails à l’effigie de la formation. L’octroi est conditionnel à ce que le logo de la Ville demeure sur la surfaceuse de glace;
  • Les élus ont renouvelé leur appui au Comité des Berges du Saint-Laurent qui regroupe des citoyens de Contrecœur, Varennes et Verchères et vise à promouvoir la mise en place d’initiatives de protection des berges du fleuve. Le tout afin, principalement, de protéger les rives contre l’érosion;
  • Lors de la période de question, un citoyen a questionné le conseil afin de connaître son plan pour améliorer la sécurité sur le territoire de la Ville. Rappelons qu’au cours de la dernière année, Contrecœur a été le lieu d’une fusillade, d’une tentative d’incendie criminel et d’un féminicide. « Nous avons constaté comme vous, dernièrement des comportements inappropriés qui ont engendré une escalade conflictuelle pour aboutir par des actes tragiques, a reçu comme réponse le citoyen. Aucune ville n’est à l’abri pour ce type de geste. Face à de tels événements, nous pouvons compter sur la collaboration des deux services de police, soient la Sureté du Québec et la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent. Comme la ville de Contrecœur est une des villes limitrophes de ce service, nous avons une présence locale soutenue afin de permettre des interventions rapides. »
  • Toujours au cours de la période de questions, une autre personne résidant sur le territoire de Contrecœur a questionné le conseil sur les apparents changements au niveau de l’entente qui était en vigueur entre les sablières de la municipalité, ce qui a provoqué un retour des camions sur la route Marie-Victorin. La mairesse Maud Allaire et le conseiller Dominique Dion ont confirmé que la sablière Collette avait connu un changement de propriétaire dernièrement, ce qui aurait causé le bris de l’entente qui était jusqu’alors en vigueur. Des avocats seraient actuellement mandatés afin de régler la situation.
Partager cet article