Les mots-croisés de La Relève

COVID-19 : davantage de soutien aux entrepreneures

Les brèves de La Relève
COVID-19 : davantage de soutien aux entrepreneures
26 entreprises supplémentaires pourront profiter d'un soutien financier totalisant 490 000 $, permettant à davantage d'entrepreneures de mettre en œuvre des projets favorisant la relance de l'économie québécoise postpandémie.

La ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Isabelle Charest, et la ministre déléguée à l’Économie, Lucie Lecours, ont annoncé une bonification du Programme de subvention à la relance pour l’année 2021-2022. De ce fait, 26 entreprises supplémentaires pourront profiter d’un soutien financier totalisant 490 000 $, permettant à davantage d’entrepreneures de mettre en œuvre des projets favorisant la relance de l’économie québécoise postpandémie. Ce programme vise à appuyer les entrepreneures par le biais d’une contribution financière non remboursable de 10 000 $ à 20 000 $, en plus d’un accompagnement d’une durée de 12 mois pour leur permettre d’adapter leur modèle d’affaires, leurs produits ou leurs services en vue de répondre aux enjeux de la pandémie et de relancer leurs activités commerciales. En accord avec les mesures préconisées dans le Plan d’action pour contrer les impacts sur les femmes en contexte de pandémie, le Secrétariat à la condition féminine a confié à Femmessor Québec la mise en œuvre du programme d’aide financière visant à soutenir les entrepreneures du Québec dans l’adaptation de leur entreprise aux enjeux vécus depuis le début de la pandémie. Selon un sondage réalisé pour le compte de Femmessor auprès de 1 080 entrepreneures au printemps 2020, deux entrepreneures sur trois ont affirmé que leur entreprise fonctionnait à 50 % de son rendement, alors que 23 % des répondantes pensent que leur entreprise aura de la difficulté à survivre à cette crise ou ne pourra pas se relever.

Partager cet article