Les mots-croisés de La Relève

La Fondation ParticipDon: 128 000 $ pour aider les enfants à poursuivre leurs loisirs et leurs passions!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La Fondation ParticipDon: 128 000 $ pour aider les enfants à poursuivre leurs loisirs et leurs passions!
Les bénévoles qui sont là depuis les tout débuts : Hélène Pelletier, présidente de la Maison de l’Entraide; Monique Simard, trésorière de la Fondation ParticipDon; Nathalie Garand, directrice de la Maison de l’Entraide; Renaud Lanthier; Suzanne Roy; Mélanie Brisson; Nicole Francq; Michel Couture qui a assuré la présidence pendant plusieurs années. (Photo : Courtoisie)

Un des premiers projets de Suzanne Roy après avoir été élue mairesse de Sainte-Julie a été de mettre en place la Fondation ParticipDon, un organisme permettant aux jeunes de pratiquer un sport même quand leurs parents vivent des difficultés financières temporaires les empêchant de payer l’inscription ou de l’équipement. Avec son départ annoncé de la vie politique, c’est avec un pincement au cœur qu’elle doit fermer les livres, non sans éprouver la grande fierté d’avoir pu amasser avec son équipe de bénévoles 128 00 $ pour aider les jeunes et leurs familles dans ces moments difficiles.
C’est en 2008 qu’a pu voir le jour la Fondation ParticipDon qui a aidé depuis ses débuts près d’une trentaine de jeunes par année. L’idée de cette cause a germée dans la tête de Suzanne Roy après qu’elle eut rencontré à son bureau une jeune mère de famille dont le conjoint l’avait subitement quittée. Travailleuse autonome, elle s’était cassé un bras peu de temps après, ce qui a fait qu’elle n’était plus en mesure de gagner sa vie comme auparavant.
En raison de ce double coup dur de la vie, cette femme éprouvée avait toutes les peines du monde à dire à sa fille qu’elle n’était plus en mesure de payer pour qu’elle puisse continuer à pratiquer le sport qu’elle adorait et qui lui avait permis de se faire plein d’amis.
La mairesse s’est alors tournée vers ceux qu’elle appelait alors ses « quatre M », c’est-à-dire Monique Simard, présidente de la Maison de l’Entraide, Michel Couture, vice-président de Ski Mont-Bruno, Mélanie Brisson, coordonnatrice du Service à la clientèle et relations avec les citoyens, ainsi que le Mouvement Desjardins afin de trouver des solutions pour que les gens n’aient plus à vivre cela.
Confidentiel et secret
Suzanne Roy avait conscience dès le début que, pour les parents qui vivent de telles situations, ça semble plus difficile à vivre à Sainte-Julie parce qu’ils se sentent isolés, que ça ne se dit pas et que ça ne se sait pas. Elle se disait alors que si un enfant ne peut plus pratiquer son sport, si on le coupe de ses amis sportifs, peut-être que ces jeunes prendraient alors lentement une mauvaise voie…
La Maison de l’Entraide a toujours veillé à trouver de façon confidentielle les familles qui vivent des difficultés temporaires afin de leur verser l’argent nécessaire pour que ces jeunes poursuivent leurs activités sportives.
« L’aide se faisait de façon confidentielle, de sorte que nous même ne savions pas qui avait été aidé par la Fondation, mais parfois on entendait des échos de ces gestes essentiels, explique la mairesse. Mais ce que je sais par contre, c’est que c’est le même noyau de bénévoles, de gens de cœur qui ont œuvré depuis les débuts de cette aventure et je les remercie sincèrement pour tout ce qu’ils ont fait! »




Partager cet article