Les mots-croisés de La Relève

Bilan positif pour la Maison Gilles-Carle Boucherville

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Bilan positif pour la Maison Gilles-Carle Boucherville

Cinq mois après son ouverture le 24 août dernier, la Maison Gilles-Carle Boucherville (MGCB) a reçu 40 personnes, pour des séjours moyens de neuf jours.
Après une semaine de congé où aucun usager n’a été accueilli, la maison a redémarré ses activités le 3 janvier. Durant la première semaine de 2021, elle a reçu six personnes pour un total de 21 nuitées. La maison, rappelons-le, offre du répit aux aidants naturels en hébergeant leurs proches.
Les visiteurs-utilisateurs de la Maison Gilles-Carle Boucherville proviennent majoritairement de Boucherville, soit dans une proportion de 41 %. La clientèle est aussi issue de Sainte-Julie (19 %), de Longueuil (18 %), et de Varennes (11 %). Les autres visiteurs viennent de Saint-Bruno-de-Montarville, de Contrecœur, de Saint-Rémi et de Saint-Lambert.
Un bilan très positif
L’organisme ne peut actuellement fonctionner à plein rendement en raison des restrictions sanitaires liées à la COVID-19. Ainsi, des 21 lits, seulement 10 peuvent être occupés à la fois. Le centre de répit de jour n’est également pas en activité.
Selon un sondage, les visiteurs-utilisateurs sont satisfaits des services reçus. Ils
se disent en sécurité dans les lieux, malgré le contexte pandémique et ils accordent une mention spéciale au personnel, aux soins infirmiers, à l’ambiance et à la bienveillance de l’équipe.
Les proches aidants qui désirent bénéficier de ces services sont invités à communiquer avec la MGCB ou auprès de leur CLSC.


Partager cet article