Les mots-croisés de La Relève

La baisse progressive du nombre de cas se poursuit dans la région

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
La baisse progressive du nombre de cas se poursuit dans la région
Entre le 18 et le 24 janvier derniers, on recensait 1 677 nouveaux cas de COVID-19 en Montérégie. Ces chiffres démontrent que la baisse se poursuit depuis le début de l’année, car on comptait 2 446 personnes infectées du 4 au 10 janvier. (Photo : DSPM)

Une analyse des données transmises par la Direction de la santé publique de la Montérégie (DSPM) permet de constater que le nombre de nouveaux cas de COVID-19 continue de diminuer progressivement dans la région. On remarque également qu’il y a maintenant en Montérégie trois fois plus de cas en deuxième vague (27 911 depuis le 23 août) qu’en première (8 140 cas en mars, avril, mai, juin et le début de juillet).
Pour la période de sept jours comprise entre le 18 et le 24 janvier derniers, la DSPM recensait 1 677 nouveaux cas dans la région, dont 66 dans la MRC de Marguerite-D’Youville (qui comprend Calixa-Lavallée, Contrecœur, Saint-Amable, Sainte-Julie, Varennes et Verchères) et 535 dans l’agglomération de Longueuil, qui inclut la ville de Boucherville.
Ces chiffres démontrent que la baisse se poursuit en Montérégie depuis le début de l’année, car on comptait 2 446 personnes infectées du 4 au 10 janvier derniers, dont 117 pour la MRC de Marguerite-D’Youville et 851 pour l’agglomération de Longueuil.
Au moment d’écrire ces lignes, c’est-à-dire le 28 janvier, on comptait 62 cas actifs sur le territoire de la ville de Boucherville; 30 à Sainte-Julie; 27 à Varennes; 14 à Saint-Amable; 13 à Verchères, alors que la DSPM indique simplement qu’il y a moins de 5 cas actifs à Contrecœur et aussi à Calixa-Lavallée.
Dans la MRC, on dénombrait 103 cas actifs dans les six municipalités qui la compose, ainsi que 50 décès et 1 600 personnes rétablies depuis le début de la pandémie. Pour ce qui est de l’agglomération de Longueuil, on remarque qu’il y a 868 cas actifs actuellement, de même que 540 et 11 517 malades rétablis depuis le mois de mars.
La Direction de la santé publique de la Montérégie est présentement en train de regarder les options afin d’ajouter des sites de vaccination dans la région en prévision de l’inoculation populationnelle. Une des priorités sera d’assurer l’accessibilité à des sites de proximité pour l’ensemble de la population, mais pour le moment, ni lieu ni date d’ouverture ne sont dévoilés.
Après la vaccination des personnes vivant dans une résidence pour aînées (RPA), la prochaine étape serait d’accueillir les personnes autonomes âgées de 80 ans et plus sur une base volontaire. Par contre, le ralentissement de la production des vaccins Pfizer freine la campagne en cours.


Partager cet article