Où sont cachés les rondins au parc des Explorateurs ?

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Où sont cachés les rondins au parc des Explorateurs ?
Anne Desrosiers et sa fille Sophie.

En quête d’activités pour occuper les enfants? Pourquoi ne pas faire pas une chasse aux illustrations? Le rendez-vous vous est donné, quand bon vous semble, au parc des Explorateurs, à Boucherville.
Ce n’est pas une chasse aux trésors, mais le principe est le même. Il faut trouver les 21 rondins de bois qui ont été apposés sur des arbres, ici et là, dans le petit boisé.
Pourquoi 21 rondins? Pour souligner le passage à l’année 2021, explique celle qui en a eu l’idée, Anne Desrosiers.
« Le concept n’est pas de moi à 100 %, avoue-t-elle. J’avais vu plus tôt au cours des décembre des gens participé à un genre de rallye et tenter de trouver des décorations de Noël qui étaient cachées dans le parc. J’ai trouvé l’idée bonne et puisque je cherchais une façon de divertir mes enfants et ceux du voisinage, ça m’a inspirée.»
Le projet a été réalisé en famille. Son conjoint a taillé les rondins. « Je souhaitais un objet discret qui ne viendrait pas dégrader ou dénaturer l’environnement et qui s’harmoniserait avec les arbres, d’où l’utilisation des rondins.»
Mme Desrosiers a produit un petit dessin différent (cactus, étoile, cœurs, champignon, hibou, renard, etc.) sur chacun d’eux, que sa fille Sophie a ensuite colorié. Puis, le 1er janvier, les deux parents accompagnés de leurs enfants Mathieu, David et Sophie, ont procédé à l’installation.
« J’en arrive, et c’est génial. Malgré les nombreux pas dans la neige, je ne les ai pas tous trouvés. Les jeunes s’entraidaient… « combien t’en as trouvé? Moi j’en ai six… J’y retourne demain… Mon coeur d’enfant se réveille… », mentionne l’artiste et cinéaste Roger Renaud qui a contacté La Relève pour nous en faire part.
« Je constate une bonne réponse. Les familles sont heureuses, et ça me fait plaisir », s’exclame Mme Desrosiers qui avoue qu’il n’est pas toujours facile de dénicher une activité à faire en temps de confinement.









Partager cet article