Les mots-croisés de La Relève

Une chasse aux trésors archéologiques à Varennes

Photo de Steve Martin, Initiative de journalisme local
Par Steve Martin, Initiative de journalisme local
Une chasse aux trésors archéologiques à Varennes
(Photo : Société d'histoire de Varennes)

Cet automne, les archéologues de la coopérative Artefactuel ont effectué des fouilles dans le secteur du chemin de la Côte-Bissonnette à Varennes. Une initiative qui a porté ses fruits et permis de déterrer quelques vestiges du passé.

Entreprises dans la foulée du développement de la zone industrialo-portuaire, ces recherches ont été commandées par la Ville à la suite d’une suggestion de la Société d’histoire de Varennes (SHV). De nombreux artefacts ont été découverts durant les fouilles.

Les archéologues ont notamment confirmé avoir investigué les vestiges du Moulin Brodeur et les fondations d’une forge se trouvant à proximité.

« C’est vraiment un secteur où il s’est passé beaucoup de choses, explique Jacques Dalpé, président de la SHV et initiateur du projet. Je suis allé sur le site pour leur montrer où les bâtisses étaient situées. Ils n’en revenaient pas que, en 300 ans d’histoire, le site n’ait pas été perturbé davantage. Depuis l’arrivée des premiers colons, tout est vraiment demeuré intact. Il n’y a rien eu d’autre que de l’agriculture et c’est longtemps resté dans la famille Brodeur. »

La SVH possédait une photo du moulin peu avant sa démolition qui eut sans doute lieu dans les années 1930. Une découverte de M.Dalpé dans les archives du Musée McCord a cependant permis de mettre la main sur une image de la construction datant de 1887, alors que le moulin était toujours en bon état.

« Il y a déjà eu deux inventaires par le passé, ajoute ce dernier, dont un qui date de 1989. À l’époque, on a découvert qu’il y avait deux zones d’habitation possédant un potentiel archéologique. Le deuxième inventaire a été fait en 2018, lorsque le terrain a été vendu à l’entreprise Greenfield Global. »

Une station balnéaire

En plus des vestiges du Moulin Brodeur, les archéologues ont découvert des morceaux de poterie et de faïence, des ferrures, limes, clous à tête carrés, des fragments de pipes de plâtres ainsi que divers outils et ustensiles utilisés au quotidien.

« J’ai suivi ça attentivement, raconte M. Dalpé. Ç’a été un beau travail. Même les archéologues nous ont dit à la fin que ç’a été un super projet. À chaque coup de truelles, ils déterraient un nouvel arteact qui les emballait. Ils ont vraiment fait des découvertes inattendues. »

Les recherches ont également permis d’explorer le secteur de La Saline où se trouvait une station balnéaire. Cette dernière pouvait accueillir les visiteurs qui logeaient au chic Hôtel des Sources. L’endroit fut finalement démoli à la fin du XIXe siècle.

« L’hôtel a été construit en 1832. Il a été racheté en 1859 par un curé qui voulait chasser les impies (rires). Les Sœurs Grises s’y sont installées jusqu’en 1871 avant de venir au village pour construire ce qui est devenu le Foyer De Lajemmerais. »

Enfin, la Ville compte présenter les plus beaux artéfacts lors d’une exposition qui aura lieu à la Maison ancestrale Hébert-Jodoin. Celle-ci sera par ailleurs reconstruite dans le futur parc du Patrimoine pour le 350e anniversaire de Varennes en 2022.

 

Partager cet article