Les mots-croisés de La Relève

5763 Bouchervillois sans médecin de famille

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
5763 Bouchervillois sans médecin de famille

Le nombre de personnes en attente d’un médecin de famille a encore augmenté. Pas moins de 5763 Bouchervillois, soit 14,14 % de la population, sont orphelins d’un médecin de famille. C’est 1312 personnes de plus qu’en janvier 2019.
Le nombre officiel en date du 12 septembre 2020 de résidents de Boucherville inscrits sur la liste d’attente du guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF) est ainsi passé en un peu moins de deux ans, de 4451 à 5763. L’inscription la plus ancienne date de 2015.
Sur l’ensemble du territoire du Réseau local de santé Pierre-Boucher qui est composé des villes de Boucherville, Sainte-Julie, Saint-Amable, Varennes, Verchères, Contrecœur et l’arrondissement du Vieux-Longueuil, 33 699 personnes sont en attente d’un médecin, sur une population de 261 040 habitants (12.91 %).
Le groupe de médecine familiale (GMF) des Îles-Percées, soit la seule clinique médicale publique située à Boucherville, sur le boulevard du Fort-Saint-Louis, compte présentement 12 000 patients inscrits auprès d’un médecin.
Cette clinique a perdu quatre médecins depuis trois ans, soit les Drs Jean-Marc Dansereau, Alain Dumas et Françoise Pagé qui ont pris leur retraite, ainsi que le Dr Rénald St-Armaud qui a dû mettre un terme à ses activités professionnelles en raison d’une grave maladie. Aussi, un autre médecin, Dre Louise Tremblay, prévoit fermer la porte de son cabinet en juin 2021. Toutefois, un nouveau médecin s’est joint à l’équipe en 2017 et trois autres en 2020.
Malgré tout, ces départs ont eu un impact majeur sur une partie de la population de Boucherville qui se retrouve sans médecin. Celle-ci est vieillissante avec un âge médian de 47,4 ans. Le nombre de personnes âgées de 65 ans et plus, qui requièrent plus souvent un suivi régulier en soins de santé, a augmenté de 56 % entre 2007 et 2017 (recensement de 2016 de Statistique Canada). Les gens de cette tranche d’âge constituent 21,6 % de la population de Boucherville.
Le responsable du GMF des Îles-Percées, le Dr Charles Courchesne, a bon espoir de recruter l’année prochaine trois ou quhttps://www.lareleve.qc.ca/?p=41941atre nouveaux médecins. Il mentionne cependant que leur clientèle au départ sera de 500 patients, dont la moitié provenant du Guichet d’accès à un médecin de famille (GAMF), et qu’elle augmentera graduellement. Signalons que les médecins qui ont pris leur retraite avaient respectivement environ 1500 patients.

Les services de santé à Boucherville
Outre le seul GMF, on retrouve par ailleurs sur le territoire de Boucherville deux cliniques privées désaffiliées de la RAMQ, une infirmerie familiale, un point de service du CISSS Montérégie-Est, deux cliniques de podiatrie, un centre de radiologie et un laboratoire médical.
De nombreuses cliniques de naturopathie, d’ostéopathie, d’acupuncture, de kinésiologie, de physiothérapie, d’orthophonie, de psychologie, de dentisterie et autres sont disponibles en services privés.
Selon le Portrait social de Boucherville, les citoyens veulent un endroit où ils peuvent recevoir des soins avec ou sans rendez-vous sans avoir à payer plus de 100 $.
À titre comparatif, mentionnons qu’il y a deux cliniques publiques à Varennes et trois à Sainte-Julie où les populations sont inférieures à celle de Boucherville.




Partager cet article