Les mots-croisés de La Relève

Hyperactivité du marché et pénurie de propriétés à vendre dans la banlieue de Montréal

Les brèves de La Relève
Hyperactivité du marché et pénurie de propriétés à vendre dans la banlieue de Montréal
L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. (Photo : Shutterstock)

L’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d’après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers. Ainsi, 5 147 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois de septembre 2020, ce qui représente une augmentation de 42 % par rapport au même mois l’année dernière, un record historique pour cette période de l’année. Sur une base cumulative depuis le début de l’année, et comparativement à la même période de 9 mois en 2019, le marché de la RMR de Montréal a finalement récupéré toutes les transactions perdues au début du printemps en raison des mesures de confinement. « Avec un délai moyen de 46 jours seulement pour vendre une propriété dans la région de Montréal, un nouveau record historique vient d’être battu pour cette période de l’année, ce qui traduit des conditions de marché extrêmement tendues en faveur des vendeurs, y compris pour les propriétés moins désirables en temps normal », souligne Charles Brant, directeur de l’analyse du marché de l’APCIQ.

Partager cet article