Verchères 350

Les urgences débordent en Montérégie

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Les urgences débordent en Montérégie
Les urgences de la Montérégie débordent depuis plusieurs jours alors que se dresse la deuxième vague de la pandémie et que la saison de la grippe est à nos portes.

Les urgences de la Montérégie débordent depuis plusieurs jours alors que se dresse la deuxième vague de la pandémie et que la saison de la grippe est bientôt à nos portes…
En date du 1er octobre, les urgences des hôpitaux de la Montérégie indiquent une surcharge de leur capacité de l’ordre de 138 %, alors qu’elle est de 96 % pour l’ensemble de la province.
Selon les statistiques compilées sur le site Index santé, tous les établissements de santé de la région sont en surcapacité depuis au moins les 10 derniers jours, soit Charles-LeMoyne, Haut-Richelieu, Hôtel-Dieu de Sorel, Honoré-Mercier, Pierre-Boucher, le Centre hospitalier Anna-Laberge, Barrie Memorial et du Suroît.
L’hôpital le plus touché est l’Hôtel-Dieu de Sorel avec 176 %, c’est-à-dire que ses 35 lits ne suffisent pas à accueillir les patients qui nécessitent des soins. À l’autre extrémité, on retrouve l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe qui est pour sa part à 100 % de sa capacité (26 lits), ce qui veut dire que l’urgence ne déborde pas, mais qu’elle est à la limite.
De son côté, Pierre-Boucher à Longueuil est à 171 % car il y a 60 patients alités alors que la capacité habituelle est de 35 lits. La situation est particulièrement critique dans cet établissement de santé car 22 patients sont sur leur civière depuis au moins 24 heures, alors que 15 malades sont en attente depuis plus de 48 heures.
Il faut savoir à ce sujet que plusieurs chirurgies doivent être repoussées à Pierre-Boucher, car un bris partiel de service fait en sorte que le bloc opératoire est à seulement 50 %. Deux anesthésistes ont contracté la coronavirus et ils ont été placés en isolement, comme le veut le protocole. Leurs collègues ont quant à eux été testés de façon préventive et la situation devrait être rétablie au début de la semaine prochaine, soit aux alentours du 4 octobre.
Selon le président de l’Association des spécialistes en médecine d’urgence au Québec, Gilbert Boucher, cette situation de débordement que l’on observe dans plusieurs régions de la province est dû en partie à un manque de personnel soignant, en particulier les infirmières, car les équipes en place sont fatiguées après plusieurs mois de temps supplémentaire afin de contrer la première vague de la COVID-19.




Visites restreintes dans les centres hospitaliers de la Montérégie-Est

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est a annoncé que, conformément aux directives ministérielles en vigueur, les visites sont désormais restreintes dans les centres hospitaliers de son territoire.
Hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe et Hôtel-Dieu de Sorel, palier d’alerte 3 (orange)
• Seuls les visiteurs considérés comme proche aidant sont autorisés.
• Une seule personne proche aidante à la fois est autorisée pour un maximum de deux par jour.
• Il est obligatoire d’identifier un maximum de trois personnes pouvant se relayer.
• Lors d’un accouchement, la présence du conjoint ou d’une personne significative est permise. La présence d’une 2e personne significative est permise en postnatal seulement. Aucune visite de la famille élargie n’est autorisée.
Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil, palier d’alerte 4 (rouge)
• Seuls les visiteurs considérés comme proche aidant sont autorisés.
• Une seule personne proche aidante par jour est autorisée.
• Il est obligatoire d’identifier un maximum de deux personnes pouvant se relayer.
• Lors d’un accouchement, la présence du conjoint ou d’une personne significative est permise. Aucune visite de la famille élargie n’est autorisée. Pour les usagers en fin de vie, un ou deux visiteurs sont autorisés simultanément.
Le port des équipements de protection individuelle est obligatoire pour les visiteurs proches aidant. En tout temps, aucun visiteur ayant reçu un diagnostic de COVID-19 ou ayant des symptômes de celle-ci ne sera admis dans nos installations. (Source : MSSS)

Partager cet article