acheter local

Le bluesman Louis-David Leclerc: en direct sur les réseaux sociaux durant la pandémie

Steve Martin de l'Initiative de journalisme local
Le bluesman Louis-David Leclerc: en direct sur les réseaux sociaux durant la pandémie
La Voix 8 ; toile ; Studio Melrose, 4801 rue Leckie, Saint-Hubert ; 2019-11-01 - Photo : Bruno Petrozza/TVA Publications

Si son aventure à La Voix s’est terminée juste avant le début de la pandémie, le bluesman de Contrecœur continue de surfer sur la vague d’amour qu’il a reçu au fil de son parcours. Même si les concerts prévus à son agenda cet été ont dû être reportés en raison de la pandémie, il demeure en contact avec ses fans grâce à ses performances offertes en ligne.

« Le duel que j’ai fait avec Francis Degrandpré, ç’a été un moment fort de l’émission, se souvient le chanteur à propos de l’épreuve qui a scellé son sort à La Voix. J’ai reçu une grosse vague d’amour. On s’en est bien sortis tous les deux, alors je pense que ça n’a pas été une décision facile pour Marc (Dupré). »

Malgré son élimination, Louis-David continue de récolter le fruit de ses efforts et les compliments de ses nouveaux fans. Pourtant, ses proches ont dû lui tirer l’oreille durant quelques années avant qu’il ne décide de tenter sa chance et de s’inscrire dans l’espoir de participer à la populaire émission.

« C’est quand même agréable, admet le chanteur qui vient tout juste de célébrer ses 34 ans. Je vois vraiment l’avenir avec beaucoup de positivisme. Et puis, d’une certaine manière, je suis content de ne pas vivre avec le stress, l’incertitude des autres participants qui attendent le retour de l’émission pour continuer l’aventure. »

En direct de chez lui

Comme la COVID-19 a changé la donne pour les artistes de scène, les spectacles qui s’annonçaient cet été pour son groupe, Big Time Lew and The Screaming Rockets, ont dû être remis à plus tard.

« C’est venu brouiller les cartes, admet Louis-David. J’avais vraiment un été du tonnerre qui s’annonçait avec les grands festivals un peu partout au Québec. Ça m’a forcé à trouver une autre stratégie, à me mettre plus à l’écriture, à la composition. Je suis en train de travailler sur la suite des choses avec une petite équipe. »

Afin de garder la forme vocale et distraire les fans confinés chez eux, notre amateur de blues a par ailleurs décidé d’offrir des performances en direct sur les réseaux sociaux durant la pandémie, une expérience qu’il renouvelle une semaine à la fois.

« C’est vraiment interactif, nous dit-il. Au départ, je me disais que j’allais en faire un par semaine et comme j’ai aimé l’expérience, j’ai décidé d’en faire un autre la semaine suivante et ça continue depuis ce temps-là! Ça fait du bien aux gens d’avoir un petit rendez-vous musical, alors c’est le fun. »

Partager cet article