Les mots-croisés de La Relève

Des églises de la région scintillent aux couleurs de l’espoir!

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Des églises de la région scintillent aux couleurs de l’espoir!
La basilique Sainte-Anne de Varennes était parée des couleurs de l’arc-en-ciel le mercredi 8 avril dernier pendant quelques mémorables minutes… (Photo : Simon Lanciault photographe)
Le spectacle de l’église Saint-François-Xavier à Verchères, drapée des couleurs de l’espoir, n’a pas duré longtemps le 14 avril dernier, mais elle a marqué les esprits.
L’hôtel de ville de Varennes a fait même tourner la tête à sa voisine, la statue de sainte Marguerite d’Youville!

L’église Sainte-Trinité à Contrecœur était plus que jamais un symbole d’espoir le vendredi 17 avril dernier.

Les petits arcs-en-ciel que l’on place dans les fenêtres des maisons se sont multipliés un peu partout à travers la région et le pays. Par contre, quand ce sont les églises qui affichent les couleurs de l’espoir, le résultat fait du bien au cœur et à l’âme!
Le Québec est à l’aube d’un redémarrage de l’économie, ce qui suscite de la fébrilité pour plusieurs. Si la situation dans les CHSLD et les résidences pour personnes âgées soulève encore beaucoup d’inquiétudes, les indicateurs démontrent par contre que la courbe de propagation s’aplatit dans l’ensemble du Québec et que l’on peut espérer des jours meilleurs bientôt.
La projection des couleurs de l’arc-en-ciel sur les églises est un beau symbole et cette idée vient de Jean-François Bouvette et Stéphane Hamel, des Productions Mégamix, qui ont ainsi fait scintiller la basilique Sainte-Anne à Varennes, l’église Sainte-Trinité à Contrecœur et l’église Saint-François-Xavier à Verchères, entre autres.
« Nous avons proposé ce concept à plusieurs villes pour donner de l’espoir aux gens, explique Stéphane Hamel. Nous faisons tout cela gratuitement. Productions Mégamix est une compagnie d’animation qui fait notamment des mariages, mais en ce moment, tout est arrêté, alors on a décidé d’aider la communauté. »
« On ne peut pas laisser le matériel d’éclairage longtemps sur place afin de ne pas courir le risque de se le faire voler, mais surtout, pour ne pas créer de rassemblements. À Varennes, dès qu’on a allumé les lumières, les passants des environs se sont arrêtés pour admirer le résultat, alors nous n’avons pas le choix de créer des œuvres éphémères. »
« Mais quand le confinement sera terminé, il nous fera plaisir de s’entendre avec les municipalités pour convenir d’une journée et de publiciser l’événement afin que les gens puissent admirer le résultat spectaculaire de leurs propres yeux! », ajoute Stéphane Hamel, qui remercie tout particulièrement les maires de Varennes, Verchères et Contrecœur, ainsi que les responsables des différents conseils de fabrique des paroisses pour leur collaboration dans ce projet.
L’idée de Jean-François Bouvette et de Stéphane Hamel les amène un peu partout sur la Rive-Sud, car ils devraient installer leurs lumières très bientôt à la cocathédrale Saint-Antoine-de-Padoue, à Longueuil, à l’église de Saint-Jean-sur-Richelieu et à celle de Saint-Pie, pour ne nommer que celles-là.
Les œuvres sont peut-être éphémères, mais le message d’espoir reste gravé très longtemps!

Partager cet article