acheter local

Xavier Barsalou-Duval rencontre les responsables du Port de Montréal à Contrecœur

Communiqué
Xavier Barsalou-Duval rencontre les responsables  du Port de Montréal à Contrecœur
Michel Martin, directeur des affaires publiques de l’Administration du Port de Montréal, Xavier Barsalou-Duval, député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères et Ryan Dermody, vice-président, Contrecœur, également pour l’APM. (Photo : Courtoisie)

Xavier Barsalou-Duval a rencontré les représentants du Port de Montréal à Contrecœur le 15 février dernier afin de discuter de l’avancement des préparatifs en vue de l’implantation du nouveau terminal à conteneurs de Contrecœur et aussi d’échanger sur les différents enjeux afférents à la circonscription.
« Nous avons eu une rencontre ouverte et transparente sur l’état de la situation. On parle depuis plusieurs années de l’implantation d’un nouveau terminal du Port de Montréal à Contrecœur, ça devient de plus en plus concret et il faut s’y préparer. Avec le millier d’emplois qui devraient en découler, on peut dire que c’est une occasion vraiment enthousiasmante pour l’économie de la région », a déclaré monsieur Barsalou-Duval
La rencontre avait aussi pour objectif d’aborder différents enjeux de la circonscription, notamment la lutte à l’érosion des berges du Saint-Laurent, la préservation du chevalier cuivré et les incidences potentielles du projet d’expansion du Port de Montréal sur la circulation routière et ferroviaire. L’enjeu du réaménagement de la voie ferrée à partir du secteur de Boucherville a aussi fait partie des discussions.
« Je sens que les gens du Port sont à l’écoute des différentes préoccupations de la population et qu’ils sont en mode solution. L’arrivée du nouveau terminal est une belle occasion pour faire avancer des dossiers qui tardent à être réglés par le gouvernement fédéral et établir une saine collaboration entre les différents acteurs du milieu », ajoute le député de Pierre-Boucher — Les Patriotes — Verchères.
Rappelons que le projet de 750 millions de dollars en est présentement à l’étape des autorisations environnementales. Les travaux de construction pour le terminal à conteneurs devraient débuter en 2020 et l’arrivée des premiers conteneurs est prévue pour 2023. Toutefois, l’annonce officielle du financement par Ottawa tarde à venir.
« Pour moi, tant que le Québec ne sera pas indépendant, on doit au minimum aller chercher notre part des investissements fédéraux, mais on sait pertinemment bien que c’est loin d’être le cas pour l’instant. Bien que le projet de Contrecœur soit admissible au Fonds national pour les corridors commerciaux, le Québec n’a reçu que 10 % des sommes allouées alors qu’il représente près du quart de la population. C’est inadmissible ! Par ses agissements, le Canada handicape littéralement le développement économique du Québec », conclut Xavier Barsalou-Duval.

Partager cet article