Sainte-Julie appuie le conseil d’établissement de l’école secondaire du Grand-Coteau

Sainte-Julie appuie le conseil d’établissement de l’école secondaire du Grand-Coteau

CSP

Un volet IDTIC en secondaire IV et V

Devant la multitude de demandes et de commentaires exprimés par ses citoyens concernant la possibilité que leurs enfants puissent fréquenter l’école secondaire du Grand-Coteau tout au long de leurs études secondaires, le Conseil municipal de Sainte-Julie a voulu prendre position en faveur du projet soumis par le conseil d’établissement de cette institution et a recommandé, dans son mémoire Modification des cycles à l’école secondaire du Grand-Coteau que soit implanté un volet IDTIC en secondaire IV et V (projet particulier intégrant les technologies de l’information et des communications), et ce, dès la période scolaire 2012-2013.

La Ville de Sainte-Julie estime que ce projet constitue une solution gagnante pour tous les acteurs évoluant sur son territoire. Aussi, l’ajout de ce volet réduirait les multiples irritants vécus depuis plusieurs années par les parents julievillois lorsqu’arrive le changement de niveau et de lieu d’enseignement pour leur enfant.

 

Selon l’avis de plusieurs parents, lorsque leur enfant fréquente la même école du premier niveau jusqu’en cinquième secondaire, le personnel enseignant le connaît bien et peut continuer avec lui les interventions amorcées au cours des premières années. Les parents croient aussi que le changement d’école après la troisième secondaire peut s’avérer stressant pour leur enfant qui s’est habitué et adapté à son environnement scolaire, entraînant une perturbation dans la routine de l’enfant. Ils aimeraient également que leurs enfants inscrits dans des niveaux différents puissent fréquenter le même établissement, notamment pour des considérations pratiques.

 

Dans son mémoire, la Ville de Sainte-Julie tient également à rappeler les arguments qui militent en faveur d’une telle implantation : la lutte au décrochage scolaire et l’efficacité du volet IDTIC qui semble avoir un impact positif sur la motivation scolaire des garçons ainsi que sur leur réussite scolaire et qui jouit d’une grande popularité au chapitre des inscriptions. De plus, ce volet apporterait une valeur ajoutée à l’école secondaire du Grand-Coteau qui pourrait ainsi mieux rivaliser avec les autres écoles de la Commission scolaire des Patriotes et les établissements privés.

 

« La Ville de Sainte-Julie, en tant que Ville amie des enfants et Ville de la famille, ne retient que des aspects positifs de cette implantation éventuelle et soutient l’initiative du conseil d’établissement, car les facteurs de persévérance scolaire sont des éléments que les élus ont à cœur », tient à souligner la mairesse suppléante Nicole Marchand, chargée de présenter le mémoire de la Ville lors des audiences publiques qui se tenaient le 9 novembre devant les commissaires à l’école secondaire du Grand-Coteau.

 

« Au Conseil, nous croyons par ailleurs que le projet IDTIC en secondaire IV et V ferait de Sainte-Julie une ville encore plus dynamique et renforcerait le côté “tricoté serré” de notre population », a-t-elle conclu.