Étonnante création d’emploi au Québec en 2016 et la Montérégie tire bien son épingle du jeu

Étonnante création d’emploi au Québec en 2016 et la Montérégie tire bien son épingle du jeu

Selon Statistique Canada, le Québec a connu une année 2016 surprenante puisqu’il y a eu création de 89 500 emplois en 2016, soit 41,8 % de tous les emplois créés à travers le Canada.

Crédit photo : iStock

Selon les plus récentes données de Statistique Canada, le Québec a connu une année 2016 des plus surprenantes puisqu’il y a eu création de 89 500 emplois dans la province l’année dernière, soit 41,8 % de tous les emplois créés à travers le Canada…
Il est à souligner que le Québec dépasse à ce chapitre l’Ontario, qui a augmenté son nombre d’emplois de 80 600, et la Colombie-Britannique avec un ajout de 72 400 emplois en 2016.
Ce qui est le plus encourageant avec ces chiffres, c’est que le Québec se démarque tout particulièrement dans l’ensemble du pays en ce qui à trait aux emplois à temps plein, soit 85 400 entre décembre 2015 et décembre 2016, toujours selon Statistique Canada. C’est plus du double de la Colombie-Britannique au deuxième rang avec ses 35 900 emplois à temps plein, alors que l’Ontario n’en dénombrait que 6 800… Quant aux sept autres provinces, elles affichent des pertes à ce chapitre, dont 34 800 en Alberta, qui essuie les contrecoups du ralentissement de l’exploration pétrolière.
Il est à noter qu’il s’est créé 75 700 emplois en 2016 dans le secteur privé, notamment dans les secteurs des services, de la finance et de l’informatique.
Pour sa part, la Montérégie tire bien son épingle du jeu puisque, selon le plus récent Bulletin sur le marché du travail d’Emploi Québec déposé en décembre dernier, le nombre d’emplois dans la région est passé de 764 500 à 770 400 de novembre à décembre 2016.
Pour l’année en cours, on indique que les perspectives demeurent intéressantes en Montérégie puisque le vieillissement de la main-d’œuvre accentuera les difficultés de recrutement des entreprises et les plus jeunes verront les occasions d’emploi se multiplier. On estime que plus du tiers des postes à combler en Montérégie exigeront un niveau de formation professionnel ou technique. Cela représente annuellement près de 10 000 postes rendus disponibles par des départs à la retraite ou par la création de nouveaux emplois.