Détournement du transport lourd sur la montée de la Baronnie : des citoyens inquiets et en colère!

Détournement du transport lourd sur la montée de la Baronnie : des citoyens inquiets et en colère!

La Ville prévoit un montant 1,4 million de dollars afin d’implanter des mesures de mitigation chez les 32 propriétaires recensés sur la montée de la Baronnie, le chemin de la Baronnie et une partie de la route Marie-Victorin.

Crédit photo : Ville de Varennes

Depuis le 16 juillet dernier, les camions circulent à l’extérieur du centre-ville et de la zone urbaine de Varennes puisqu’ils doivent emprunter la montée de la Baronnie qui a été nouvellement réaménagée à cet effet. Rappelons à ce sujet que le ministère des Transports du Québec a décrété récemment que la circulation des camions est interdite sur la montée de Picardie ainsi que sur la route 132, entre le boulevard Lionel-Boulet (route 229) et la dite montée, à l’exception des livraisons locales. Cette situation n’a pas fait que des heureux puisque plusieurs citoyens de la montée et du chemin de la Baronnie ont dénoncé avec vigueur et colère cette décision qui affecte leur qualité de vie.
Lors de l’assemblée publique du 20 août dernier, de nombreux résidents ont pris la parole pour faire connaître publiquement leur mécontentement dans ce dossier, martelant dans certains cas que leurs nuits de sommeil étaient affectées par l’augmentation de la circulation des camions devant chez eux, qu’ils craignent encore plus pour leur sécurité ainsi que celle de leurs enfants et qu’ils ressentent même des vibrations dans leurs maisons. Un de ces citoyens irrités aurait recensé le passage de plus de 500 camions par jour devant sa demeure et il a déploré que l’on aurait tout simplement « transféré le danger ».
Programme d’aide
Au point 14 de l’ordre du jour de cette assemblée publique, le conseil a déposé le projet de règlement 881 relatif à la mise sur pied d’un programme d’aide à l’implantation de mesure de mitigation le long du nouvel itinéraire de transport lourd.
Le maire, Martin Damphousse, a expliqué à ce sujet que les 32 propriétaires recensés dans un corridor comprenant la montée de la Baronnie, le chemin de la Baronnie et une partie de la route Marie-Victorin (132), devraient recevoir sous peu des chèques totalisant 1,4 million de dollars afin de mettre en place des mesures de mitigation.
Il est à noter que le montant accordé à chaque propriétaire varie en fonction de l’endroit où est située la demeure (la somme est bonifiée si le trafic est plus dense près de chez lui) et si sa maison est près de la route ou non. Les sommes varieraient entre 20 000 $ et 120 000 $ et les propriétaires pourront alors faire affaires avec un entrepreneur privé pour mettre en place différentes solutions pour atténuer le bruit et les inconvénients, par exemple en construisant un buton entre leur maison et la route.
Le maire a rajouté que les sommes envisagées au départ pour implanter les mesures de mitigation avoisinaient les 700 000 $, mais le conseil a décidé de doubler le montant, celui-ci atteignant maintenant 1,4 million de dollars. Certains citoyens ont alors émis de sérieuses réserves quant à l’efficacité de ces mesures d’atténuation, estimant que la somme est loin d’être suffisante.
Il est à noter en terminant que l’adoption du règlement 881 relatif à la mise sur pied d’un programme d’aide à l’implantation de mesure de mitigation le long du nouvel itinéraire de transport lourd est prévu le lundi 10 septembre prochain, lors de la prochaine séance générale à Varennes.