Verchères 350

Le fédéral se porte à la rescousse des grenouilles de Longueuil

Photo de François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Par François Laramée. De l’Initiative de journalisme local
Le fédéral se porte à la rescousse des grenouilles de Longueuil
C’est le gouvernement fédéral qui, par décret, protégera les grenouilles de Longueuil.

Coup de force du gouvernement fédéral à Longueuil. Celui-ci a adopté, il y a deux semaines maintenant, un décret d’urgence pour protéger des grenouilles en danger en raison du prolongement du boulevard Béliveau. C’est la deuxième fois en cinq ans qu’une telle mesure est prise pour la rainette faux-grillon, cette petite grenouille menacée encore une fois par un projet de développement. La première intervention du fédéral visait aussi un territoire de la Rive-Sud, soit un terrain visé par un important développement domiciliaire à La Prairie.
Le nouveau décret qui touche Longueuil couvre le secteur où des travaux pour l’agrandissement d’un boulevard menaçaient l’habitat essentiel de l’espèce. La zone protégée par l’action du gouvernement fédéral couvre environ 20 hectares dans l’arrondissement de Saint-Hubert.

Rappelons que les travaux de prolongement du boulevard Béliveau avaient été autorisés par le ministère québécois de l’Environnement en vertu de « déclarations de conformité », procédure moins officielle qu’une demande d’autorisation formelle.
Il faudra encore quelques semaines à la nouvelle administration municipale et à la nouvelle mairesse de Longueuil, Catherine Fournier, pour statuer sur l’avenir de ce secteur, mais une ou deux choses semblent certaines, il n’y aura aucun nouveau développement domiciliaire dans ce secteur et le prolongement du boulevard Béliveau, comme dessiné, n’est pas assuré même si plusieurs millions de dollars ont déjà été dépensés pour procéder au tracé, mais aussi pour construire un tunnel permettant, en principe, la migration des petites grenouilles, d’un côté et de l’autre du nouveau boulevard.

Partager cet article