acheter local

L’industrie touristique en Montérégie manque de personnel

Photo de Daniel Hart
Par Daniel Hart
L’industrie touristique en Montérégie manque de personnel
Bon nombre d'emplois comme aide-cuisinier, cuisinier et préposé à l'entretien ménager sont à pourvoir. (Photo : Commission scolaire Marie-Victorin)

Comme de nombreux autres secteurs d’activité économique, l’industrie touristique est aux prises avec une pénurie de main-d’oeuvre à l’aube de la période estivale. En Montérégie, les entreprises oeuvrant dans ce domaine recherchent activement près de 2400 personnes afin de répondre à la demande. Les besoins les plus criants touchent notamment le milieu de la restauration et de l’hébergement. Bon nombre d’emplois comme aide-cuisinier, cuisinier et préposé à l’entretien ménager sont à pourvoir. Dans le secteur des loisirs et du divertissement, les employeurs manquent de personnel du côté des préposés à l’entretien, à l’accueil, au service à la clientèle, des sauveteurs, moniteurs et animateurs. La liste est longue.
Les entreprises de la Montérégie cherchent à attirer et à recruter aussi bien les étudiants que les retraités à la recherche d’un emploi dans ce domaine. Précisons que les jeunes adultes âgés entre 15 et 24 ans de même que les personnes de 45 ans et plus représentent 69 % de la main-d’œuvre globale en tourisme. Autre donnée, cette industrie représente 2,5 % du PIB du Québec. L’été demeure la plus haute saison touristique au Québec.
Dès 2012, le Conseil canadien des ressources humaines en tourisme (CCRHT) avait prévu que le secteur du tourisme au pays serait aux prises avec une grave pénurie de main-d’œuvre dans les années à venir, voire jusqu’en 2030.

 

Partager cet article