Le triathlète julievillois Jérémy Briand participera à la Coupe du monde, au Mexique

Le triathlète julievillois Jérémy Briand participera à la Coupe du monde, au Mexique

Jérémy Briand s’entraîne de deux à trois fois par jour, soit l’équivalent d’une vingtaine d’heures par semaine.

Crédit photo : Stephen Maunder

Le triathlète Jérémy Briand est de nouveau sur le circuit des compétitions après une absence de plusieurs mois pour soigner de sérieuses blessures. Le 12 août, il prendra part à la Coupe du monde de triathlon à Cozumel, au Mexique.
Le triathlète de Sainte-Julie a bon espoir de bien performer à cet événement de haut calibre. Il a retrouvé la forme physique d’avant ses blessures et a connu un bon début de saison. À sa première compétition en mai dernier, il a terminé au 16e rang à la Coupe Continentale, à Richmond, en Virginie. « S’entraîner et compétitionner sont deux choses distinctes. Étant donné que je n’avais pas couru un triathlon depuis longtemps, je suis content du résultat », explique-t-il.
Jérémy s’est ensuite classé au 13e rang à l’étape d’Ixtapa, au Mexique, de la série CAMTRI. « À compter de ce moment, j’ai su que j’étais dans la bonne direction pour atteindre le niveau de performance que j’avais avant de me blesser. » Jérémy, rappelons-le, a dû interrompre l’an dernier l’entraînement et la compétition en raison d’une fracture de stress au col fémoral et deux fractures de stress dans le bassin.
Le triathlète de 22 ans avait vu juste puisqu’il a récolté deux médailles d’argent aux triathlons de Joliette et de Victoriaville au début de juin. « Ça augurait bien en vue du championnat canadien qui s’est déroulé peu de temps après, soit les 17 et 18 juin dernier à Ottawa, raconte l’étudiant en physique à l’Université McGill. Mais malheureusement, même si j’avais obtenu le troisième meilleur temps lors des qualifications, j’ai dû abandonner en finale en raison d’un coup de chaleur. Malgré tout, l’expérience a été positive puisque je pourrai participer la semaine prochaine à la Coupe du monde au Mexique, et le 2 septembre, au relai mixte du British triathlon, en Grande-Bretagne. »
« J’ai atteint mon objectif de la saison, soit de compétitionner au niveau élite. Maintenant, je souhaite être sélectionné pour les Jeux du Commonwealth de 2018, puis de façon réaliste, je pense aux Jeux olympiques de 2020 », poursuit-il.
Jérémy a eu la piqûre pour le triathlon lorsque petit garçon, il a vu le triathlète canadien Simon Withfield remporter une médaille de bronze aux Jeux olympiques de Sidney. Il a commencé la natation au club de Sainte-Julie, il a fait les Jeux du Québec à l’âge de 12 ans, et en 2014, il a récolté des médailles d’argent au Championnat national canadien, au Championnat nord-américain et au Championnat panaméricain.