Méga chantier du tunnel. La navette fluviale : un plan B jusqu’au 13 novembre … minimum

Photo de Diane Lapointe
Par Diane Lapointe
Méga chantier du tunnel. La navette fluviale : un plan B jusqu’au 13 novembre … minimum
Jusqu’en novembre 2025, deux voies du tunnel seront ouvertes en direction de Montréal alors qu’une seule sera praticable en direction de la Rive-Sud. Les impacts seront majeurs sur les autres voies de circulation. Juste pour le pont Jacques-Cartier, on prévoit une hausse de l’achalandage de 25 %. (Photo : Facebook ministère des Transports)

À compter du 31 octobre, trois voies sur six sont fermées dans le tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine en raison des mégatravaux qui s’échelonneront jusqu’en 2025. Cette cure de rajeunissement rendue nécessaire pour ce tunnel de 55 ans devrait créer encore plus d’embouteillages sur les autres voies de circulation et décourager plus d’un Rive-Sudois à se rendre à Montréal.

Les pires scénarios sont donc à prévoir sur les routes pour les trois prochaines années, quand on sait que 120 000 véhicules empruntent le tunnel chaque jour. Les automobilistes sont encouragés à délaisser leur voiture et à opter pour un plan B. Parmi les options, il y a bien sûr le télétravail et aussi le transport en commun, sur terre et sur l’eau.

La navette fluviale gratuite

La navette fluviale reliant Boucherville au quai de la Promenade-Bellerive dans l’est de Montréal est en fonction jusqu’au 13 novembre au minimum, avec possibilité d’une bonification des jours de service jusqu’à la mi-décembre. Évidemment, ce lien n’est pas la solution alternative pour tous, mais elle le sera pour certains usagers du tunnel.

Cette navette relie le quai municipal de Boucherville, à l’intersection du boulevard de Montarville et du boulevard Marie-Victorin, au quai de la Promenade-Bellerive dans l’arrondissement de Mercier. Les deux quais sont tout juste à l’est du tunnel sur leur rive respective. Elle est en service 7 jours sur 7, et en semaine dès 6h30 jusqu’à 20h30 avec des départs toutes les 45 minutes en semaine. Et depuis le 24 octobre, son utilisation est gratuite. Vous pouvez même embarquer votre vélo pour, une fois arrivé sur terre, poursuivre votre route à pédales.

Des stationnements incitatifs

Pour inciter les citoyens du secteur de Boucherville à délaisser leur voiture au profit du transport en commun, des stationnements ont été aménagés. Le stationnement incitatif De Mortagne (à l’angle de l’autoroute 20 et du boul. De Mortagne); celui de Touraine (à l’angle du chemin de Touraine, du boul. de Montarville et de l’A 20, sortie 95); et le stationnement De Montarville (à l’angle de la route 132 et du boul. de Montarville, sortie 18). À Sainte-Julie, le stationnement incitatif se trouve sur le boulevard Armand-Frappier (sortie 102 de l’A 20).

Pour faciliter le trajet vers Montréal, une voie est réservée au transport collectif sur l’autoroute 20, entre le chemin du Fer-à-Cheval, à Sainte-Julie, et la route 132, à Boucherville. À noter que les voitures (sauf électriques) avec trois occupants et plus peuvent l’emprunter.

Plus d’autobus

Le ministère des Transports rappelle que les navettes RTL 61, RTL 461, exo 520 (express Beloeil/Radisson), exo 521 (express Beloeil/Radisson via Boucherville) et exo 532 (express Varennes/Radisson), reliant les stationnements incitatifs de la Rive-Sud au terminus Radisson à Montréal, sont gratuites pour les trois prochaines années.

De plus, les titres de transport (2 passages) sont remis au terminus Radisson aux usagers de ces navettes afin qu’ils puissent poursuivre gratuitement (soit jusqu’au 27 novembre 2022) leur trajet en transport collectif.

En plus de ces services gratuits, le ministère des Transports bonifie le service de métro sur la ligne jaune en plus d’augmenter le nombre de départs de lignes d’autobus en direction du terminus Longueuil.

Enfin, pour les Montréalais qui travaillent à Boucherville, trois lignes de taxis collectifs sont offertes vers le parc industriel.

 

 

 

Partager cet article