Nouveau sursis pour les chevreuils de Longueuil, la Cour d’appel entendra la cause

François Laramée
Nouveau sursis pour les chevreuils de Longueuil, la Cour d’appel entendra la cause
La Cour d'appel entendra le 25 novembre prochain la cause sur l'abattage des cerfs de Longueuil (Photo : La Relève)

La Cour d’appel a décidé d’accueillir la demande d’appel dans la cause qui oppose la Ville de Longueuil et la SPCA de Montréal. Longueuil ne pourra donc pas aller de l’avant avec son projet d’abattre une centaine de bêtes probablement, au parc Michel-Chartrand avec des flèches tirées à l’arbalète. L’abattage devait être effectué au cours du prochain mois, afin de diminuer la population de ces bêtes estimé à 108, en février dernier lors d’un recensement effectué par le ministère de la Faune.
La Cour d’appel du Québec a donc accepté la demande de la SPCA et de l’organisme Sauvetage Animal Rescue d’en appeler d’une décision de la Cour supérieure qui avait récemment refusé d’ordonner la suspension du projet d’abattage que la Ville de Longueuil prévoit entreprendre. La cause sera maintenant entendue le 25 novembre prochain.La SPCA de Montréal et l’organisme Sauvetage Animal Rescue ont invoqué que la Cour supérieure avait commis plusieurs erreurs dans son analyse et son jugement.

Partager cet article