Verchères 350

Des avions électriques développés à Longueuil

Communiqué
Des avions électriques développés à Longueuil

Le Centre technologique en aérospatiale (CTA) et l’École nationale d’aérotechnique (ÉNA) du cégep Édouard-Montpetit contribueront à la réalisation du projet de conversion d’appareils en avions électriques mené par l’entreprise de haute technologie et leader mondial en formation de pilotes, CAE, et par l’avionneur floridien Piper Aircraft.

Cette initiative vise à développer, pour les Piper Archer déjà en service, une trousse de conversion qui sera approuvée par Transports Canada et la FAA, ainsi qu’à mettre en marché une version électrique de cet appareil.

Le CTA et l’ÉNA au cœur de la transformation
C’est le Centre technologique en aérospatiale qui, de concert avec l’ÉNA, contribuera stratégiquement au changement du système de propulsion électrique de l’avion de test. Cette opération sera effectuée par son équipe de recherche spécialisée en développement et intégration des systèmes aéronautiques qui pourra ainsi documenter le processus et mieux comprendre les défis et les enjeux.

« Des enseignants de l’École nationale d’aérotechnique, notamment les experts en propulseurs, assisteront l’équipe de recherche du CTA. Ils développeront ainsi une meilleure connaissance de la motorisation électrique et des enjeux liés au remplacement des moteurs thermiques à pistons par des moteurs électriques. Les professeurs pourront intégrer ces savoirs à leur enseignement, formant ainsi une relève de techniciens capables de travailler sur les moteurs les plus écologiques », a estimé Pascal Désilets, directeur de l’ÉNA.

Un atout pour la R&D et la formation en motorisation électrique au Québec
« Ce projet-phare servira de vitrine technologique qui aura des retombées directes sur tout l’écosystème de R&D et de formation en aéronautique au Québec. Il servira de tremplin pour développer une expertise de classe mondiale dans le domaine de l’électrification de l’aviation », a affirmé Francis Archambault, directeur général du Centre technologique en aérospatiale.

« Nous sommes heureux de collaborer avec le CTA et l’ÉNA, deux institutions de calibre mondial qui appuieront le programme de modification des avions électriques de CAE et contribueront, avec leur solide expertise, à façonner l’avenir de l’aviation durable », a déclaré Marc St-Hilaire, vice-président, Technologie et Innovation, CAE.
Le Centre technologique en aérospatiale profitera de l’occasion pour enrichir le savoir sur les systèmes de propulsion électrique et poursuivra par la suite la recherche et développement dans ce domaine crucial. De plus, l’ÉNA pourra pour sa part former des techniciens capables de travailler sur ces nouveaux moteurs et offrir une formation d’appoint aux techniciens déjà sur le marché du travail.

Grâce à l’expertise qui sera développée par le Centre technologique en aérospatiale et l’École nationale d’aérotechnique, le Québec pourra enclencher plus rapidement un virage vert en matière de motorisation en aéronautique et jouer un rôle de leader mondial.

Partager cet article