Verchères 350

Légère hausse des hospitalisations en Montérégie: appel à la prudence durant la période estivale

Photo de Daniel Bastin
Par Daniel Bastin
Légère hausse des hospitalisations en Montérégie: appel à la prudence durant la période estivale
« Le réseau de la santé et des services sociaux, déjà en effectifs réduits en raison des vacances, ne peut se permettre une recrudescence excessive des absences », a averti le ministre Christian Dubé. (Photo : Capture d'écran)

La septième vague serait commencée au Québec, mais son ampleur sera liée à la réponse de la population concernant l’appel à la prudence au cours des prochaines semaines afin de réduire le plus possible la propagation du virus de la Covid-19, notamment auprès des personnes les plus vulnérables ou à risque de complications.
Delon les données de la Direction de la santé publique de la Montérégie (DSPM) recensées du 26 juin au 2 juillet, le nombre d’hospitalisations dans la région tend à augmenter depuis trois semaines. On note que, durant cette période, le taux d’incidence des hospitalisations avec un diagnostic de Covid-19 tend à augmenter chez les personnes âgées de 0-19 ans, de 20-39 ans et de 60-79 ans, alors qu’il serait plutôt en diminution chez les personnes âgées de 80 ans et plus.
Lors d’un point de presse tenu le 7 juillet dernier, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de la santé publique, le docteur Luc Boileau, ont réitéré l’importance de certaines mesures de vigilance qui sont encore de mise, car elles ont pour but de protéger efficacement les citoyens, de même que l’accès aux services du réseau, notamment en première ligne.
Ils ont rappelé qu’il demeure essentiel de s’isoler lorsqu’on présente des symptômes compatibles avec la covid et il est recommandé de passer un test rapide pour confirmer l’infection. Le test pourrait n’être positif qu’après trois ou quatre jours après le début des symptômes. L’isolement complet est nécessaire pendant cinq jours, après quoi, pour une autre période de cinq jours, il est possible de reprendre certaines activités essentielles, mais en portant un masque lors de toute interaction sociale durant cette période.
Ils ont de plus souligné qu’il est recommandé que les personnes de plus de 60 ans ou souffrant de maladies chroniques puissent accéder à une quatrième dose dans les meilleurs délais. Ces personnes sont invitées à s’en prévaloir s’ils ont reçu leur troisième dose depuis au moins trois mois, ou encore qui ont eu la maladie depuis plus de trois mois.
« Le réseau de la santé et des services sociaux, déjà en effectifs réduits en raison des vacances, ne peut se permettre une recrudescence excessive des absences. J’invite donc les citoyens à prendre les mesures nécessaires pour prévenir une telle hausse, tout en profitant pleinement de l’été, de manière sécuritaire et responsable. », a conclu Christian Dubé.



Partager cet article